[]
.
facebook   twitter

Aux blondes ogresses, la belle théâtreuse

Par: Jacqueline Gamblin  

Rubrique: Les gens (janvier 2014)

 


Françoise Gatti-Valienne crée des comédies musicales et des contes poétiques. Bienvenue dans son théâtre, « Les blondes ogresses ».

Elle se souvient de la vieille droguerie installée, dans les années 1960-1970, sous l’appartement de ses parents, au 28 de la rue Etex où les amis, tous artistes célèbres (Anouilh, Gélin, Jouvet, Brialy, Jean Marais, Bar­dot, Sophie Daumier…), convergeaient souvent, laissant sur la porte de l’armoire du père, comédien, leurs noms gravés dans le bois.
Aujourd’hui, la droguerie, devenue un temps restaurant africain à la devanture bois et vitres dépolies, a cédé la place au théâtre Les Blon­des Ogresses, atelier de créations, lieu de tournages et studio d’enregistrement depuis 2008, dont la comédienne et auteur, Françoise Gatti-Valienne, est l’heureuse propriétaire et voisine. Ayant récupéré l’appartement de ses parents après dix ans passés en Corse, cette femme solaire aux formes généreuses, longs cheveux cendrés et talents multiples, s’y est réinstallée il y a une dizaine d’années en compagnie de ses trois filles, toutes blondes artistes, et de son fils, étudiant et artiste en devenir... (Lire la suite dans le numéro de janvier 2014)