[]
.
facebook   twitter

Un voyage qui baigne dans l’huile

Par: Edith Canestrier  

Rubrique: La vie du 18e (mars 2014)

 


À quatre dans un camion roulant à l’huile de friture, ils vont bourlinguer en Asie centrale et en Europe de l’est.

D’abord on a cru à un canular. Un courriel annonçait un périple vers l’Asie centrale en camion. Bon, jusque-là, rien de nouveau. D’autres l’ont déjà fait, et sans tambour ni trompette. Un détail quand même intriguait : le camion qui partira le 7 avril prochain de Grenoble roulera à l’huile de friture. Ça demandait quelques explications.
Adrien Meyssonier et Marine Agay vivent en colocation à la Goutte d’Or. « À quatre dans une quarantaine de mètres carrés. On ne dépense rien pour la nourriture, on fait les fins de marché ou de supermarché, on achète peu de vêtements, et les livres toujours d’occasion », poursuit Adrien. « Mais on a un luxe quand même, s’exclame Marine : le cinéma et le théâtre ». Lui, un grand escogriffe avec une tête de sac à ma­lices. Elle, minuscule et menue, et une voix à peine sortie de l’enfance. Ils ont 28 et 27 ans. Et ont d’emblée précisé qu’à bord, il y aura aussi Elsa Léger, 28 ans, qui vit à Grenoble. Un quatrième larron, Jean-Yves Maetz, les rejoindra en août prochain au Tadjikistan, après avoir traversé l’Amérique du sud à vélo.
Oui, le camion, un vieux Mer­cedes 207 D, acheté l’an dernier, rou­lera bien à l’huile de friture, « recyclée et filtrée », précise Adrien. Et on se procure ça où ? « Sur la route, dans les kebabs et les restaurants. » Marine nuance : « Mais le camion peut rouler aussi à l’essence diesel. » ... (Lire la suite dans le numéro de mars 2014)


Pour les suivre : cinefritour.wordpress.com


Photo : © Bruno Lemesle