[]
.
facebook   twitter

Onze jours de grève à la poste Marx-Dormoy contre sept suppressions d’emplois

Par: Sylvie Chatelin  

Rubrique: La Chapelle (juin 2014)

 



Après ceux de Château-Rouge (voir notre numéro de janvier), les postiers de Marx-Dormoy se sont battus pour la défense de l’emploi et du service public.

La direction de La Poste de Paris-Nord avait prévu de faire basculer le bureau de poste de Marx Dormoy en ESC-I (espace service clients intégral), dans le cadre de la réorganisation commencée en 2009. Sous cette expression rassurante, se cache (si peu !) le remplacement des guichetiers par des automates. Le projet visait aussi à exter­naliser les ouvertures de compte et les retraits, ainsi que l’accueil des usagers adressés par l’association France Terre d’asile, située rue Dou­deauville.
Conséquence pour l’emploi : sept postes supprimés, dont six guichetiers, soit 25 % du personnel ! Dans ce bureau où viennent près de 1 500 usagers par jour, les conditions de travail sont déjà très difficiles, avec trois emplois vacants. L’accueil insuffisant entraîne de longues files d’attente, beaucoup de stress et, fréquemment des incidents... (Lire la suite dans le numéro de juin 2014)