[]
.
facebook   twitter

La joyeuse créativité des Hydropathes

Par: Pierrick Yvon  

Rubrique: La vie du 18e (novembre 2014)

 


Ils ont une vingtaine d’années et bourdonnent d’idées pour Montmartre : les Hydropathes, un collectif d’enfants de la Butte, déploient leurs multiples talents pour réaliser un clip musical, monter un spectacle de rue, produire une bière ou jouer au football.

Puces de Saint-Ouen, au fond de la rue des Rosiers. Au bout d’une impasse, un ensemble d’entrepôts à l’abandon, mais toujours gardé. La nature a repris ses droits, bambous et mauvaises herbes forment une haie d’honneur au visiteur ébahi. L’endroit ne manque pas de charme. En s’enfonçant dans l’allée, on perçoit une musique. Un groupe d’une vingtaine de jeunes s’affaire dans un passage entre deux bâtiments, pendant qu’un autre répète au sous-sol.
En ce dimanche ensoleillé, on tourne le clip musical d’un rappeur. Les garçons sirotent des bières près du buffet, pendant que les filles, toutes aussi nombreuses, travaillent, elles : maquilleuses ou maquillées, elles ne sont pas là pour faire de la figuration. Enfin, dans le cas du jour, si. Bienvenue au squat des Hydropathes, un collectif de jeunes artistes pour la plupart originaires de la Butte.

Hommage à l’esprit montmartrois

Les Hydropathes constituent un « Collectif artistique et festif » transversal d’une soixantaine de jeunes où chacun met la main à la pâte en faisant ce qu’il sait faire (musique, montage vidéo, graphisme, communication, écriture). Ils se sont formés à partir d’un noyau d’amis d’école montmartrois, passés de l’école maternelle Jean-Baptiste Clément à l’école primaire Lepic... (Lire la suite dans le numéro de novembre 2014)


Photo : © Tessa Chéry