[]
.
facebook   twitter

Ça crack rue Marcadet

Par: Bernadette Barrois  

Rubrique: Clignancourt (décembre 2014)

 


Ils sont arrivés voici environ un an et, depuis, passent une grande partie de leurs journées… et de leurs nuits sur les trottoirs de la rue Marcadet entre les rue Ramey et Simart, parlant haut, défiant du regard les passants hostiles. Entre les habitants de ce coin jusqu’ici bien tranquille, à deux pas du commissariat du 18e et tout proche de la mairie, et ce petit groupe qui deale du shit sans se cacher, les relations ont vite dégénéré. « Ils sont si bruyants que, la nuit, on ne peut plus ouvrir les fenêtres si on veut dormir. Cet été, c’était vraiment pénible », dénonce une riveraine.
Pire encore : fuyant les rondes de police dans la ZSP (zone de sécurité prioritaire) de la Goutte d’Or et des stations de métro de la ligne 12 désormais plus surveillées, des fumeurs de crack se sont également installés, plus ou moins planqués dans le passage Ramey ou dans les renfoncements du trottoir près de l’hôtel Mathagon. Des toxicomanes en très mauvaise santé et prêts à tout pour pouvoir se payer leur dose. «  Un de mes voisins rentrant dans la nuit a été suivi dans le hall de l’immeuble et tabassé sévèrement ; il s’en est tiré avec une fracture du pied et plusieurs contusions »....(Lire la suite dans le numéro de décembre 2014)