[]
.
facebook   twitter

Éric Lejoindre, an 1 (interview)

Par: Marie-Odile Fargier, Nadia Djabali  

Rubrique: La vie du 18e (avril 2015)

 


Au terme de sa première année demandature, Le 18e du mois a fait le point avec le maire sur plusieurs dossiers sensibles de l’arrondissement.

Enfouissement de la ligne Charles de Gaulle express

Éric Lejoindre : Je suis tout à fait favorable à ce qu’on améliore la desserte entre l’aéroport et Paris mais pas au détriment des habitants de la porte de la Chapelle. On ne fabrique pas la même ville avec un CDG non enfoui et une ligne enfouie. Je suis dans des discussions très compliquées avec l’État. Le projet architectural de l’université Paris 1 doit prendre en compte la contrainte si elle existe. Or leur concours d’architecture a lieu cette année. Donc, il faut que le projet CDG avance ou s’arrête. Mais s’il avance, il faut que cela soit dans de bonnes conditions. Pour désenclaver le nord de La Chapelle et la partie Tristan Tzara, on doit pouvoir remonter vers Charles Hermite sans se retrouver coincé par un grand mur. L’avenir économique de Cap 18 dépend aussi de l’impact du CDG sur la zone.
Il me semble qu’on commence à comprendre que c’est bien plus compliqué que ce que tout le monde pensait. Je me demande si ce ne serait pas plus rapide et moins coûteux d’enfouir que de ne pas enfouir. Parce que gérer une contestation, cela pourrait être lourd.

Vital’ quartier et diversité commerciale

La qualité du commerce a un impact extrêmement fort sur la qualité de vie. Vital’ quartier est né du problème de la mono activité. Les collectivités locales ont assez peu de moyens juridiques pour travailler sur le commerce privé. Donc il faut donner la possibilité à la puissance publique d’agir encore plus fort. À la Goutte d’Or, Afaf Gabeloteau a réuni les bailleurs et entamé un travail basé sur la bonne volonté et la confiance pour qu’à chaque fois qu’un pied d’immeuble ou un commerce se libère, la mairie d’arrondissement et le bailleur travaillent ensemble pour implanter un commerce conforme à l’idée qu’on se fait de l’intérêt du quartier. Tout le monde cite à juste raison le fleuriste de la rue Doudeauville, la boulangerie Tembely ou le brasseur de la Goutte d’Or.
La maire de Paris a donné mandat à ses adjoints de s’inspirer du 18e et de la commission d’attribution des pieds d’immeuble car on a été les premiers à organiser cela. C’est l’intérêt du bailleur de ne pas avoir un commerce dégradé et considéré comme non qualitatif par les locataires de son immeuble. C’est un intérêt commun, celui de la mairie, des bailleurs, des locataires et des habitants du quartier. Il y a beaucoup de choses qui peuvent se faire sans outil juridique au sens propre. Mettre en commun les intérêts de chacun pour avancer sur certains dossiers, c’est un peu ça le rôle de la mairie d’arrondissement.

Marché des 5 continents

L’ouverture du marché des 5 continents dépendra du calendrier de la gare des Mines à la porte de la Chapelle. Si le projet est bien ficelé, cela pourrait même aller plus vite que le reste de la gare des Mines...(Lire la suite dans le numéro d’avril 2015)


Illustration © Hervé Baudry