[]
.
facebook   twitter

Des maisons pour les grands exclus

Par: Stéphane Bardinet  

Rubrique: La vie du 18e (mai 2015)

 


Notre arrondissement compte plusieurs pensions de famille, appelées aussi maisons-relais. Petite visite de l’une d’elle.

Les pensions de famille sont des structures destinées aux personnes en grande exclusion, sans logement, sans emploi, sans réseaux et qui vivent cette situation depuis de longues années. Notre arrondissement abrite quatre pensions de famille, gérées par de gros acteurs de la solidarité. Emmaüs gère la maison relais Michel Lefebvre dans le quartier Guy-Môquet et Aurore les trois autres, dont celle du 5 rue d’Aubervilliers, que nous avons visitée. Proche dans sa conception d’une cité étudiante, la pension est un bâtiment neuf composé de studios individuels avec salle d’eau, d’une laverie, d’une salle de convivialité et d’un jardin. Les résidents acquittent un loyer PLAI (le tarif le plus bas) et bénéficient de l’aide personnalisée au logement (APL)...(Lire la suite dans le numéro de mai 2015)