[]
.
facebook   twitter

On lève le coude rue Ramey

Par: Marie-Odile Fargier  

Rubrique: Clignancourt (février 2016)

 


On serait tenté de l’appeler « la rue de la soif ». Sur moins de 300 m, entre la rue Nicolet et la rue Marcadet, pas moins de quatre bars à vins ou/et à bières, tous du côté impair, s’ajoutent aux nombreux restaurants de la rue Ramey.
Itinéraire pour une longue virée.


Le plus nature : Cave 18
Ambiance bon enfant dans ce lieu minuscule, autour d’Éric le caviste. On vient y acheter son vin et quelques autres bonnes choses (tome, huile d’olive, etc). On vient aussi consommer sur place, sur des tables de jardin colorées dehors, sur le large trottoir de la placette Marcadet-Ramey, ou à l’intérieur, blotti entre les étagères couvertes de bouteilles. À l’heure du bar, en­tre 17 h et 21 h en semaine et toute la journée le week-end, on peut aussi grignoter des tapas pour quelques euros, des assiettes de charcuterie ou de fromage à 12€, un camembert rôti (pour deux ou trois personnes sauf appétit gargantuesque) à 16 €. Verres de vin entre 3,5 € et 5 €. Pour le vin à emporter, la cave est ouverte tous les jours et même jusqu’à 23 h les vendredi et samedi, 14 h le dimanche. Petits prix, bons vins et gentillesse garantis.
* 65 rue Ramey.
... (La suite des bonnes adresses dans le numéro de février 2016)


Illustration : © Séverine Bourguignon