[]
.
facebook   twitter

Se promener le long de la Petite ceinture : un projet qui avance… lentement

Par: Sophie Roux  

Rubrique: La vie du 18e (juin 2016)

 


« Je veux que la Petite ceinture conserve sa vocation de poumon vert », disait Anne Hidalgo en 2014 dans son programme de mandature. Dans le 18e il reste encore quelques étapes pour réaliser cet « espace de respiration ».

Rendre la Petite ceinture aux Parisiens : les prémices du projet remontent à 2006, quand un protocole d’accord est signé entre la ville de Paris et SNCF Réseau. Un nouvel accord en juin 2015 précise trois principes : préserver le patrimoine naturel et historique, assurer la continuité et la réversibilité de la Petite ceinture avec des espaces légers et sobres, et mixer les activités. La mairie centrale est en charge du dossier ; elle rend compte devant un comité de pilotage partenarial composé notamment des neuf maires d’arrondissements concernés par cet aménagement. L’élaboration d’un plan programme est confiée à un prestataire et, parallèlement, s’ouvre une période de concertation dans chacun des neuf arrondissements.

Les idées des habitants

Les habitants ont été consultés via un questionnaire en ligne et une réunion a été organisée le 6 novembre 2015, avec des ateliers pour discuter des futurs aménagements. Les idées fusent : création d’espaces de détente ouverts aux circulations douces, zones de « bien-être », mur d’escalade, loisirs sportifs et culturels, végétalisation, tri de déchets, projets d’insertion par le travail, réflexions autour de l’économie sociale et solidaire… Depuis le Conseil de Paris a acté la mise en place de chantiers participatifs, dès cet été, à partir de « stations » pilotes… mais pas dans le 18e. D’après Carine Rolland, première adjointe au maire du 18e, « dans notre arrondissement, ils ne seront pas lancés avant la fin de l’année. La station choisie devrait se situer près de l’ancienne gare Saint-Ouen. Nous pourrons travailler avec ceux qui ont déjà réalisé des projets sur la Petite ceinture, comme le Hasard ludique ou l’association des Jardins du Ruisseau. La portion entre les portes de Clignancourt et des Poissonniers était trop compliquée. » Elle a effectivement pour l’instant disparu des projets d’aménagement. Un appel d’offres doit être lancé prochainement pour désigner les opérateurs chargés d’animer et de coordonner les projets autour de la station choisie, mais... (Lire la suite dans le numéro de juin 2016)


Photo : © Jean-Claude N’Diaye