[]
.
facebook   twitter

Création du Charles de Gaulle Express : réagissez avant le 12 juillet !

Par: Annie Katz  

Rubrique: La Chapelle (juillet-août 2016)

 


Serpent de mer depuis 18 ans, la liaison rapide entre la gare de l’Est et l’aéroport de Roissy fait l’objet d’une nouvelle enquête publique, jusqu’au 12 juillet. Associations et riverains persistent dans leur refus de ce projet qu’ils estiment coûteux et inutile.

Rien de bien nouveau lors de la réunion publique au Louxor, le 16 juin dernier : en dépit des protestations, le tracé aérien a été confirmé. Cependant, une information pour notre arrondissement : le pont-rail de la porte de La Chapelle devra être déconstruit et remplacé par un ouvrage neuf. Ce qui n’augure rien de bon en matière de nuisances supplémentaires pour les riverains, déjà mobilisés contre cette balafre ferroviaire supplémentaire dans le 18e !
A leurs côtés, et très active depuis 2008, l’Association pour le suivi de l’aménagement Paris Nord-Est (ASA PNE) a lancé une action ciblée principalement sur la porte de La Chapelle : distribution de tracts, table de quartier pour inciter les habitants à déposer leurs avis et contributions à l’enquête publique non seulement dans les mairies du 10e et du 18e, mais aussi celles de Seine-Saint-Denis et Seine-et-Marne concernées par le trajet du CDG Express.

Double emploi

A ce sujet, Olivier Ansart, président d’ASA PNE relève que si une réunion de concertation a eu lieu au Mesnil-Amelot (77), aucune n’est prévue en Seine-Saint-Denis, « alors qu’un viaduc de 8 km doit relier Mitry-Mory à l’aéroport ! » Du coup, les communes organisent la concertation avec leurs populations et les habitants de Sevran ont diffusé eux-mêmes un tract.
Au-delà du tracé en extérieur de cette ligne, les critiques visent son coût « qui serait proche de 1,7 milliard d’euros », précise Olivier Ansart et ne pourrait être financé par le seul prix des billets (même à 24 € comme annoncé, soit 2,5 fois plus cher que par le RER).
Pire encore, de forts doutes planent sur son utilité réelle... (Lire la suite dans le numéro de juillet-août 2016)


Photo : © Jean-Claude N’Diaye