[]
.
facebook   twitter

La saturation du centre d’accueil de migrants rend la situation intenable porte de la chapelle

Par: Nadia Djabali  

Rubrique: L’actu du mois (juillet-août 2017)

 


Depuis plusieurs semaines, le camp humanitaire de la porte de la Chapelle est saturé. Des centaines de migrants stationnent alentour. Une situation qui crée des tensions avec le voisinage et qui ne risque guère de s’améliorer dans les prochaines semaines.

Conditions de vie indignes des migrants, ras-le-bol des riverains, cris d’alarme répétés des associa- tions d’aide aux réfugiés : la situation est de plus en plus tendue autour de la porte de La Chapelle. Depuis plusieurs semaines, Erythréens, Somaliens, Syriens, Afghans et Soudanais tentent en vain d’accéder au centre d’accueil du boulevard Ney.
L’incendie en avril 2017 du camp de migrants de Grande-Synthe, à proximité de Dunkerque, et l’évacuation de la « jungle » de Calais en octobre 2016 ont transformé Paris en un point de chute quasi unique. Du coup, les 400 places du centre ne suffisent plus et le turnover y est trop lent pour résorber la saturation... (Lire la suite dans le numéro de juillet-août 2017)


Photo : © Nadia Djabali