[]
.
facebook   twitter

Des "hameaux passerelles" pour sortir des bidonvilles

Par: Sophie Roux  

Rubrique: Clignancourt (janvier 2018)

 


Plutôt que des expulsions à répétition, comme c’est le cas porte des Poissonniers, des bénévoles proposent de construire des cabanes sur un lieu fixe avec les familles.

L’association Les Bâtisseurs de cabanes a imaginé une solution pour aider les familles des bidonvilles et favoriser durablement leur insertion : au lieu des expulsions sans cesse répétées, leur permettre de s’installer légalement sur un lieu fixe dans des maisonnettes modestes mais plus confortables et sûres que leurs taudis. Ce projet est porté depuis 2015 par des bénévoles intervenant sur le terrain avec 50 familles "qui ont une volonté affirmée de s’en sortir", ainsi que des architectes, des spécialistes de l’habitat durable. Parmi les architectes, Olivier Leclercq et Cyrille Hanappe, qui ont conçu le centre d’hébergement du 16e arrondissement, la Promesse de l’aube.

Depuis, de nouveaux acteurs se sont impliqués, dont APIJ-BAT, une structure d’insertion et de professionnalisation dans le domaine du bâtiment, et Construire solidaire, structure rassemblant des acteurs de l’habitat et de la construction écologique ayant une expertise reconnue dans ce domaine et ancrés sur le territoire. (Lire la suite dans le numéro de janvier 2018)

Photo : © Air architecture