[]
.
facebook   twitter

Réflexions d’une militante du social

Par: Daniel Conrod  

Rubrique: Chronique (mai 2018)

 


Premier mai, Fête du travail, l’occasion était trop belle pour ne pas enfoncer le clou d’une manière ou d’une autre, avant que tous, nous finissions par avoir honte de gagner notre vie ou de l’avoir médiocrement gagnée dans les chemins creux du salariat. Il se trouve qu’il existe dans le 18e, une institution remarquable appelée l’ENS (École normale sociale). Elle combine un centre de formation aux métiers du travail social et un centre social au service des habitants du quartier, le premier permettant aux étudiant(e) s de mesurer concrètement à travers le second, l’objet des enseignements qu’ils reçoivent.

Il se trouve aussi que cette ENS a été dirigée depuis 2004 par une femme de grande et belle envergure, Martine Trapon, laquelle vient de prendre sa retraite, une très vilaine habitude appartenant sans doute au vieux monde. (Lire la suite dans le numéro de mai 2018)


Photo : © Jean-Claude N’Diaye