[]
.
facebook   twitter

Le chat noir est de retour

Par: Samuel Cincinnatus  

Rubrique: Montmartre (juin 2018)

 


Après plus de 120 ans de sommeil, la célèbre revue satirique fait son retour à Montmartre. Une nouvelle série au ton de l’époque, "impertinent, caustique et libertaire".

"Il faut aller chercher les Montmartrois où ils sont." Samedi 19 mai, jour officiel de re-sortie de la revue Le Chat noir, Romain Nouat donne ses instructions à Éric et Joachim, les crieurs du journal. Au moins deux samedis après-midi par mois, ce journal sera désormais vendu dans les rues. Et il ne s’agit pas là d’un nouveau concept, mais bien de la reprise d’une publication satirique, créée en 1882 par Rodolphe Salis. Une revue à l’image de son cabaret éponyme et plus largement de la Butte : "créativité, liberté, esprit de dérision, humour".
Aujourd’hui, Romain Nouat constate que le quartier a bien changé. « Il faut montrer aux gens ce qu’est le vrai Montmartre », confie le directeur de publication du Chat noir. "La Butte est devenue une boutique à ciel ouvert, la mémoire du quartier est bafouée. Il y a des gens qui viennent de loin pour voir ce qu’il y a ici, mais ils trouvent là-haut (NDLR : place du Tertre) des boutiques à conneries faites en Chine. Malheureusement, les peintres et caricaturistes qui font du bon travail sont noyés dans la masse. Il y a des talents ici et c’est via les colonnes de ce journal qu’on va leur donner un écho." Le Chat noir est donc une réponse à cette transformation du quartier : "Ce mensuel c’est notre Chevalier de la Barre" précise Romain Nouat, faisant référence à ce personnage exécuté pour blasphème puis réhabilité auquel les militants laïcs libertaires ont rendu hommage en lui faisant ériger une statue devant le sacré-Cœur (aujourd’hui square Nadar). (Lire la suite dans le numéro de juin 2018)


Photo : Jean-Claude N’Diaye