[]
.
facebook   twitter

L’Alternative urbaine, en route vers l’emploi

Par: Miren Garaicoechea  

Rubrique: Goutte d’Or (octobre 2018)

 


L’Alternative urbaine propose à des personnes sans domicile ou en grande précarité de guider des visites touristiques de Paris.

Sortie du métro Château Rouge, un samedi ensoleillé à 15 h. Avec ses faux airs de l’acteur François Berléand et son costume impeccable, Bernard Vanstenne, 64 ans, attend les visiteurs qui arrivent au compte-gouttes pour la balade du jour. Comme beaucoup de guides, il est polyglotte et parle sept langues. Pourtant, Bernard n’est pas un guide comme les autres : il a connu la rue, comme tous ceux qu’accompagne l’association L’Alternative urbaine. Comprenez qu’il a été sans domicile fixe.

Pulvériser les préjugés

"Bienvenue à la Goutte d’Or, quartier de 25 000 habitants dont le 1/5e a moins de 20 ans, et où se croisent 56 nationalités…" Bernard se lance dans une visite passionnante de deux heures. "Château-Rouge, c’est d’abord un manoir aux murs chatoyants de la fin du XVIIe siècle entouré de son parc, qui servit de poste de commandement au frère de Napoléon." L’élocution soignée de Bernard guide le groupe vers des découvertes improbables : de la cour paisible de la rue de l’Institut des cultures d’islam surplombée par la fresque de Tarek Benaoum, à l’église Saint-Bernard de la Chapelle où 300 immigrés se réfugièrent en 1996, en passant par le décor de théâtre intact de l’ex-cinéma Barbès Pathé, désormais transformé en magasin de chaussures. (Lire la suite dans le numéro d’octobre 2018)

Photo : Abdul Saboorjan