[]
.
facebook   twitter

Un duo pop qui s’aime en chansons

Par: Dominique Boutel  

Rubrique: Les Gens (octobre 2018)

 


Émilie Satt et Jean-Karl Lucas, alias Madame Monsieur, sont les marraine et parrain de l’édition 2018 de la Fête des Vendanges. Les rencontrer, c’est un véritable bain de fraîcheur et d’humanité.

Jeunes, accueillants, professionnels, charmants, discrets : ils sont mari et femme dans la vie, complices sur la scène, et parlent d’une même voix. Leur présence à la Fête des Vendanges n’est pas tout à fait un hasard : les deux artistes ont un attachement tout particulier à l’arrondissement. « J’habite dans le 18e depuis 15 ans, révèle Jean-Karl. On s’y est rencontrés dans un bar, la Divette de Montmartre, et le lendemain, on faisait des chansons. » Un regard complice derrière ses jolies lunettes fines, et Émilie renchérit : "Moi, j’étais limite 18e, j’habitais Guy Môquet ; on traversait la rue, c’était le 18. On avait tous nos amis là."

Émilie aime chanter depuis l’enfance. À la chorale avec sa sœur, elle s’essaye aux harmonies et cherche à obtenir le solo de fin d’année. Ses parents aussi ont toujours chanté. Et elle écrit des nouvelles, des poésies, puis des chansons. Jean-Karl a commencé la musique au conservatoire d’Amiens, en jouant de l’alto, et a toujours composé. Il n’a jamais pu imaginer sa vie sans la musique. Leur rencontre allait de soi. "Et puis on a vécu trois ou quatre ans ensemble, rue Championnet, poursuit Monsieur. On y a galéré, travaillé dans les bars, c’est un coin qu’on connaît par cœur et maintenant on y crée."

Le duo est produit de longue date par le label indépendant Low Wood, dirigé par Guillaume Silvestri, installé rue du Ruisseau. "C’est une famille, on travaille à petite échelle, on a toujours notre mot à dire sur tout, c’est un travail collectif. L’avantage avec les labels indépendants, c’est qu’on a la liberté d’aller au bout de toutes nos envies", racontent-ils à deux voix. (Lire la suite dans le numéro d’octobre 2018)

Photo : Koria