[]
.
facebook   twitter

Pause bien-être pour femmes en errance

Par: Miren Garaicoechea  

Rubrique: Grandes carrières (novembre 2018)

 


Chaque premier samedi du mois, l’ADSF propose un cours de sport Tà des femmes en situation d’errance. Une autre vision du droit à la santé.

"Tu peux me le garder ? J’aimerais bien danser..." Jénéba, 23 ans, cale la tête joufflue de son petit Kader, deux mois, contre moi. En réglant les sangles du porte-bébé, elle explique dans un français laborieux sa venue au cours de sport gratuit proposé par l’association pour le développement de la santé des femmes (ADSF) : "Ils m’avaient donné une poussette pour le bébé. Maintenant regarde, dit-elle en agrippant sa be- daine et en l’agitant. Il faut perdre ça !" Jénéba est venue accompagnée de ses amies, logées par le Samu social et un foyer d’accueil du XIXe depuis leur arrivée de Côte d’Ivoire. Dix femmes d’environ 20 à 45 ans, toutes en situation d’errance, se sont inscrites à la cinquième édition de ce cours. Chaque premier samedi du mois, à midi, l’espace Championnet Sports met à disposition sa salle de danse et de musculation, ainsi qu’une collation. Cette heure permet, sans condition, de se dépenser et d’oublier ses soucis en musique. (Lire la suite dans le numéro de novembre 2018)