[]
.
facebook   twitter

Des apprentis médiateurs, à l’école Richomme

Par: Hajer Khader Bizri, Sophie Roux, Sylvie Chatelin  

Rubrique: Goutte d’Or (février 2019)

 


À l’école Richomme, on expérimente la "médiation sociale en milieu scolaire" : les enfants apprennent à trouver des solutions entre eux, les adultes n’intervenant qu’en dernier recours.

Qu’est-ce qu’un médiateur ? Ce jour-là, à l’école Richomme, huit enfants volontaires ont été réunis pour le devenir. Le plus jeune est en CE1, le plus âgé en CM1. Parmi eux, cinq seront sélectionnés pour compléter l’équipe actuelle de sept médiateurs que compte l’établisse- ment. Sous l’égide de la directrice et de deux enseignants, ils réfléchissent à la question et élaborent une définition complète : le médiateur, c’est celui qui "aide les autres à gérer leurs problèmes pour qu’à la fin ils n’aient plus rien à se reprocher". Oui, mais concrètement, comment ça se passe ? Samuel tente : "on demande [aux deux élèves en conflit] ce qui s’est passé". "On essaye d’avoir les deux versions" complète Asma. "Oui, mais ils peuvent mentir ou inventer", souligne Souleymane. "Ou être de bonne foi" intervient M. Guérin. Mais "même de bonne foi, il peut y avoir deux versions" remarque Anir. D’où l’importance d’écouter l’autre pour que "deux histoires, ça fasse une seule histoire et trouver une solution".

La médiation sociale en milieu scolaire est née d’un projet mis en place depuis 2012 par le réseau France Médiation. À l’origine, des constats inquiétants : 10 % des élèves seraient touchés par le harcèlement, la transition vers le collège serait souvent facteur de difficultés, voire de décrochages scolaires, et les tensions école-famille sont plus visibles. (Lire la suite dans le numéro de janvier 2019)

Illustrations : Séverine Bourguignon