[]
.
facebook   twitter

Alexis Michalik, un enfant de la Butte

Par: Dominique Boutel  

Rubrique: Culture (février 2019)

 


À l’affiche pour son film Edmond qui retrace les affres de la création de Cyrano de Bergerac, Alexis Michalik revient sur son enfance dans le 18e.

Osons la banalité : Alexis est tombé dedans à sa naissance : un père peintre venu du Nord de la France et, avant, de la Pologne, et une mère anglaise et traductrice. Ils se rencontrent en Grèce mais c’est à Paris qu’ils décident de s’installer, et plus particulièrement sur cette Butte, qu’ont arpentée tellement d’artistes. Ce sera d’abord la rue Berthe, en face de l’épicerie qui est devenue celle d’Amélie Poulain, puis la rue Véron.

Le quartier des Abbesses, à l’époque un peu moins gentrifié, est donc le terrain de jeu d’Alexis et de son frère. Il fréquente l’école de la rue Houdon, à l’époque la première ZEP de Paris intra-muros. S’y mélangent avec bonheur, grâce à une pédagogie particulièrement innovante et active, des enfants venus aussi bien des meublés du boulevard de Clichy que des immeubles plus huppés de la Butte : « Je me souviens encore du slogan de l’école : “Houdon champion, le reste, c’est du bidon” », raconte Alexis en souriant. (Lire la suite dans le numéro de janvier 2019)

Photo : Lisa Lesourd