[]
.
facebook   twitter
jeudi, 16 novembre 2017|

Felix Fénéon, un anarchiste sur la Butte

2 septembre 2017

Critique d’art éclairé, éditeur de revues, grand amateur de littérature, il a sauvé sa tête lors du « Procès des Trente » intenté en août 1894 contre « une vaste conjuration anarchiste ».
Le 25 avril 1894, Félix Fénéon, le célèbre critique d’art et directeur de revues qui encouragea Mallarmé, fit connaître les Illuminations de Rimbaud et la peinture postimpressionniste de Signac, Seurat et Pissarro, est arrêté par la police à sa sortie du ministère de la Guerre où il exerçait, pour des (...)

En savoir plus »
 

Fusillade rue damrémont

8 juillet 2017

Quatre morts, plusieurs blessés par balles : les affrontements entre militants communistes et groupes de droite ont pris un tour tragique le 23 avril 1925 dans le 18e arrondissement, et déclenché une longue polémique.
Le 23 avril 1925, le préau du 113 rue Championnet accueille plus de 600 personnes chauffées à blanc. Elles assistent à une réunion électorale organisée par Raoul Sabatier, candidat de Droite aux élections municipales dans le quartier des Grandes-Carrières, dans le 18e (...)

En savoir plus »
 

En descendant la rue du Mont-Cenis

1er avril 2017

De la place du Tertre au boulevard Ornano, du IIIe siècle à nos jours, flânerie au long d’une rue où l’on croise l’histoire et les arts.
Le Mont Cenis, massif situé entre la Maurienne et l’Italie et culminant à plus de 2000 mètres ». Il faut reconnaître que les auteurs du décret du 20 juillet 1868, qui attribua à l’une des rues les plus pittoresques du 18e arrondissement le nom de cet imposant massif, avaient un certain sens de l’humour ! Qu’on se rassure. Il n’est besoin ni de piolets ni d’équipements (...)

En savoir plus »
 

Traverser le 18e...et les siècles au long de la rue Marcadet

3 février 2017

Après la traversée de l’arrondissement du nord au sud en suivant la rue de La Chapelle, une transversale est ouest s’imposait.
Plutôt qu’un grand axe rectiligne, comme la rue Ordener, pour traverser le 18e d’est en ouest, nous avons choisi un chemin plus sinueux et plus pittoresque, celui qu’emprunte sur plus de 2 km la rue Marcadet. Le nom de la rue proviendrait de celui d’un lieu-dit, la Mercade, qui était situé non loin de l’église Saint-Denys de La Chapelle, et où se tenait, depuis le VIe (...)

En savoir plus »
 

En flânant au fil des siècles à La Chapelle… (2)

3 décembre 2016

La suite d’une promenade historique décrivant les transformations d’un quartier qui a traversé les siècles, sans perdre son esprit et ses traditions populaires.
Avant de nous engager dans l’actuelle rue de La Cha­pelle, l’une des « voies prolétariennes » du 18e arrondissement selon la formule d’Éric Hazan dans son ouvrage Une traversée de Paris, arrêtons-nous un moment au carrefour La Chapelle-Ordener-Riquet. Sur une carte postale datant des années 1910, on peut voir des cafés aux quatre coins du (...)

En savoir plus »
 

En flânant au fil des siècles à la Chapelle...

29 octobre 2016

Une longue promenade sur la route de Saint-Denis et de la foire du Landit, dans le quartier de La Chapelle qui fût d’abord un village avant d’être rattaché à la capitale.
Dans un livre récent et passionnant, Une traversée de Paris, Éric Hazan propose à ses lecteurs, sous l’égide de Walter Benjamin, célèbre flâneur, une déambulation du sud au nord de la capitale. Elle conduit du centre d’Ivry à Saint-Denis, en passant par la place d’Italie, Denfert-Rochereau, la place du Châtelet, (...)

En savoir plus »
 

Céline sur la Butte : une abominable dérive

1er mai 2016

Les années de guerre ont exacerbé l’antisémitisme et les contradictions de l’écrivain. Peu après la déclaration de guerre, Céline qui, par lassitude, avait quitté Montmartre quelques mois plus tôt pour vivre chez sa mère, près du passage Choiseul, ouvre un cabinet médical à Saint-Germain-en-Laye et s’installe dans une petite maison en location. C’est un échec cuisant. Malgré tous les efforts de sa compagne pour le faire connaître, le docteur Louis Destouches ne parvient pas à se constituer une patientèle. Il (...)

En savoir plus »
 

Céline à Montmartre : les chefs-d’œuvre et la haine

3 avril 2016

L’écrivain s’est installé rue Lepic à la fin des années 1920. Sur la Butte délaissée par les artistes partis pour Montparnasse, Louis-Ferdinand, qui fréquente un milieu réactionnaire et xénophobe, écrit ses romans les plus forts et des pamphlets antisémites. Flash back au moment où sort le film Louis-Ferdinand Céline.
Évoquer la figure de Céline n’est pas chose facile. Car, si pendant de nombreuses années, les admirateurs de l’écrivain se sont évertués à séparer l’homme de l’écrivain, la politique de la (...)

En savoir plus »
 

De la place Blanche à la rue de La Chapelle,...

1er novembre 2015

De la place Blanche à la rue de La Chapelle, toutes les étapes d’une grande promenade dans les pas des surréalistes, nombreux à vivre dans nos quartiers.
La promenade à laquelle nous vous convions aurait probablement suscité la colère d’André Breton, le « pape » du surréalisme. Rien en effet n’est plus étranger au mouvement qui voulait « transformer le monde » et « changer la vie », libérer l’homme et le langage, que les pèlerinages, les mausolées ou la sacralisation des lieux. Aussi, pour prendre tout son (...)

En savoir plus »
 

L’Atelier, le théâtre parisien du village de Montmartre

9 septembre 2015

Dès 1822, avant même le rattachement de la Butte à la ville Paris, le « théâtre Montmartre » a attiré le public parisien. Il a connu des heures glorieuses, notamment sous la direction de Charles Dullin puis d’André Barsacq, et entre dans une nouvelle phase cette année avec l’arrivée de Didier Long.
Au début du 19e siècle, Montmartre était loin de Paris et il était difficile pour ses habitants, comme pour les autres « banlieusards » de profiter des spectacles donnés dans la capitale faute de moyens de (...)

En savoir plus »
 

Mac Orlan à Montmartre

3 juin 2015

Arrivé à 17 ans sur la Butte, l’écrivain est toujours resté attaché à un quartier où il a connu la misère mais qui a marqué son œuvre.
sans être tombé dans l’oubli, Pierre Mac Orlan est un écrivain qu’on ne lit plus guère aujourd’hui. C’est pourtant un romancier puissant, à qui l’on doit ces chefs-d’œuvre que sont, parmi beaucoup d’autres, La Bandera, Marguerite de la nuit et Quai des brumes, dont le cinéma s’empara pour en faire des films à succès. Nul n’a oublié la réplique de Jean Gabin à Michèle Morgan : « (...)

En savoir plus »
 

Le 18e vu par Patrick Modiano, prix Nobel de littérature

1er décembre 2014

De souvenirs en rencontres inattendues, les romans du nouveau prix Nobel de littérature arpentent souvent notre arrondissement.
Il est difficile de trouver un écrivain dont le destin et l’œuvre sont plus étroitement et intimement liés à une ville. Patrick Modiano, qui s’est vu décerner, en octobre dernier, le prix Nobel de littérature, est un écrivain de Paris. Ses rendez-vous, c’est souvent au café, Au Rêve, 89 rue Caulaincourt, qu’il les donne, un bistrot que fréquentèrent, autrefois, Georges Simenon (...)

En savoir plus »
 

Quand Max Jacob vivait à Montmartre

1er novembre 2014

Durant la première moitié du 20e siècle, le poète fût l’une des figures marquantes des artistes montmartrois.
En 1931, dans un entretien au Figaro artistique illustré, le poète Max Jacob évoquait ses années montmartroises : « Vous ne voulez pas que je vous décrive la place du Tertre d’aujourd’hui où le moindre bistro s’orne de monstrueuses pancartes annonçant le dancing et le concert. Vous voulez le Montmartre de 1905 ou 1910 ? Hélas Infandum, regina… oui ! Les concierges criaient “ au Commissaire ”, du (...)

En savoir plus »
 

A l’Etoile du Nord

1er octobre 2013

Lulu, La Boite de Pandore, Une Tragédie Monstre, Drame pour la lecture de Frank Wedeking Du 29 octobre au 6 novembre, 16 rue Georgette Agutte, tél : 01 42 26 47 47
Lulu, écrite par le dramaturge allemand Frank Wedeking, en 1892-1894, a suscité de violentes polémiques. La pièce ne fut jamais jouée du vivant de l’auteur. Elle raconte l’ascension et la chute d’une jeune fille, battue, violée par son père et tirée du ruisseau par un riche pédophile. Victime des fantasmes masculins, Lulu devient une femme (...)

En savoir plus »
 

La Presse dans le 18e

1er octobre 2013

La Commune de Paris est le point de départ de cette étude. Ce peut être un choix symbolique :, le principe de la liberté de la presse, acquis depuis les dernières années du Second Empire, fut solennellement réaffirmé par le Comité central de la Garde nationale, même s’il fut malmené par la suite, en raison des violentes campagnes de dénigrement et de déstabilisation menées par les journaux pro versaillais favorables à Thiers. Mais c’est aussi et surtout un choix dicté par l’histoire. Avant cette période, (...)

En savoir plus »
 

À l’Atalante – Top Girls de Caryl Churchill

1er septembre 2013

La pièce culte de Caryl Churchill, Top Girls, ouvre la nouvelle saison de l’Atalante. Le décor : l’Angleterre du début des années 1980. Au pouvoir, depuis 1979, Margaret Thatcher, a commencé à mettre en œuvre son programme de libéralisation tous azimuts...

En savoir plus »
 

À la Manufacture des Abbesses – Mon histoire très romantique, de Daniel C. Jackson, mise en scène de Patricia Thibault

1er juillet 2013

Les rencontres de bureau sont rarement des contes de fée et conduisent souvent dans des pièges redoutables. Vous étiez collègues et, plus vite que vous ne l’auriez imaginé, vous vous retrouvez, après une soirée bien arrosée, embarqués dans une histoire dont vous ne savez plus comment sortir...

En savoir plus »
 

Au Lavoir Moderne Parisien - Fin d’été à Baccarat, de Philippe Minyana, mise en scène Fabien Morin

1er juin 2013

Fin d’été à Baccarat, est le premier texte publié de Philippe Minyana, paru d’abord au théâtre Ouvert en 1981, puis aux Éditions Théâtrales en 1998. Il a été créé au théâtre de l’Athénée en 1985. Comme d’autres textes de jeunesse, il est encore très autobiographique...

En savoir plus »
 

Noël Monier est mort

1er juin 2013

Le 18e du mois est en deuil et tous ses collaborateurs, ses amis, sont dans la peine. Noël Monier, co-fondateur du journal, rédacteur en chef jusqu’en 2003, et l’un de ses rouages essentiels, est mort le 25 mai d’un cancer.
Jusqu’au bout, en dépit de sa grande fatigue et de lourdes contraintes de soin, il aura travaillé pour ce mensuel qu’il avait façonné et marqué de son empreinte. Ses derniers articles, l’un pour la rubrique histoire – qu’il tenait avec brio depuis de nombreuses années – sur l’Abbaye (...)

En savoir plus »
 

Santé : le 18e en manque de médecins

1er mai 2013

Les médecins généralistes désertent le nord-est de Paris : en cause les charges, l’attrait d’autres spécialités, mais aussi les maigres revenus des patients qui ne peuvent payer que le tarif de base.
La santé pour tous est un droit fondamental reconnu par la constitution. Pourtant les inégalités face à la santé prennent une ampleur croissante. Les cas de renoncements à des soins pour des raisons financière se multiplient, de même que les refus de prise en charge par certains médecins des patients les (...)

En savoir plus »
 
 
-->
 
© 2013 18e du mois |
| Qui sommes-nous? | Contact | Mentions légales |
| Site réalisé avec SPIP