Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

mai 2018 / Grandes carrières

Des vêtements beaux et pratiques à Bretonneau

par Maryse Le Bras

À l’hôpital Bretonneau, une équipe de bénévoles invente de beaux vêtements pratiques pour les personnes âgées.

« Je veux avant tout rendre leur dignité aux personnes âgées et dépendantes, tout en facilitant le travail des aides-soignants, confrontés chaque jour au moment de la toilette aux grimaces douloureuses des malades. » C’est l’idée qui a poussé Colette Marcotorchino à créer une ligne de vêtements adaptés, fabriqués au sein de l’hôpital.

Bretonneau par des bénévoles.

Proche d’une patiente hospitalisée il y a plus de dix ans, Colette a été directement confrontée au problème. Elle a longuement cherché sur le marché des vêtements adéquats, à même de faciliter l’habillage de personnes aux membres et articulations douloureux et au corps souvent raidi par la maladie. Rien n’existait, à part quelques produits allemands, trop coûteux et peu pratiques. Colette, également présidente d’Églantine, l’association des familles et proches des patients de l’établissement gériatrique, mène d’abord une réflexion autour de la toilette avec le cadre de soins, les aides-soignantes, les infirmières. Celle-ci confirme la nécessité de vêtements adaptés. Elle retrousse alors ses manches, prend des ciseaux, son nécessaire à coudre et se met à l’ouvrage afin de créer un système d’ouverture / fermeture des tee-shirts dans le dos. Des bénévoles s’associent au projet : Sylvie reconvertie à la couture, Elisa ancienne chemisière, Brigitte et Yvette novices dans la pratique. Puis, à partir de 2012, elles déclinent l’idée dans des robes, chemises, jupes-pantalons, ponchos et écharpes à poches, pour femmes mais aussi pour hommes. (Lire la suite dans le numéro de mai 2018)


Photo : © Jean-Claude N’Diaye

Dans le même numéro (mai 2018)

  • Histoire

    Mai 68 : des prémices à l’épilogue dans le 18e

    Sylvain Garel
    L’épicentre de mai 68 ne se trouvait pas dans notre arrondissement. Pourtant, des évènements précurseurs s’y sont déroulés et c’est là que tout s’est (...)
  • Le dossier du mois

    Top des brunchs bons et pas chers

    Céline Tanguy, Florianne Finet, Mathieu Le Floch, Stéphane Bardinet, Sylvie Chatelin
    Qui dit mode dit souvent prix un peu fous pour un contenu médiocre. Pour vous permettre de profiter de celle des brunchs sans vous ruiner, Le 18e du mois a testé une sélection de restaurants qui proposent des formules de qualité à moins de 20 €.
  • La vie du 18e

    Goutte d’or - La Chapelle : histoire d’une colère

    Annie Katz, Marie-Odile Fargier, Sophie Roux
    La goutte d’eau qui a fait déborder le vase ? Pour le libraire Jacques Desse, initiateur de la pétition signée à ce jour par 250 commerçants de la (...)
  • Clignancourt

    Des étudiants bloquent la Sorbonne du 18e

    Anne Thiriet
    Le pôle universitaire de Clignancourt est devenu à Paris un des moteurs de la lutte contre la loi qui réforme l’accès à l’université. « Mardi, l’AG (...)
  • La Chapelle

    Nouvelle saison pour l’Aérosol et La Station

    Véronique Vidalou
    Après quelques mois d’hibernation, l’Aérosol tourne à nouveau à plein régime. La formule tout-public qui enrôlait les foules en 2017 revient, avec son (...)
  • Chronique

    Réflexions d’une militante du social

    Daniel Conrod
    Premier mai, Fête du travail, l’occasion était trop belle pour ne pas enfoncer le clou d’une manière ou d’une autre, avant que tous, nous finissions (...)
  • Les Gens

    Anarcho-syndicaliste à la ville

    Christian Adnin
    Étienne Deschamps, juriste, a consacré sa vie à venir en aide aux bernés du salariat, tant au niveau local que national. Au moment où l’on célèbre (...)

n° 284

juillet-août 2020