Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

avril 2018 / Le dossier du mois

Culture, commerce et start-up, le 18e qui entreprend

par Samuel Cincinnatus, Véronique Vidalou

Des locaux moins chers que dans le centre de Paris, un arrondissement bien desservi par les transports en commun, des dispositifs d’accompagnement privés ou publics, les atouts du 18e suscitent les installations d’entreprises.

« C’est le charme du 18e… Des entreprises préfèrent s’installer dans l’arrondissement pour la qualité de vie » s’enthousiasme Afaf Gabelotaud, adjointe au maire du 18e en charge du développement économique, du commerce et de l’artisanat. Il y a certainement d’autres explications, mais d’après les données de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris (CCIP), depuis 2009, le nombre d’établissements dans le 18e a crû de 55 % ; dans la capitale, la moyenne s’établissait à + 38 %.

Alimentaire et supérettes

Un secteur est particulièrement développé dans notre arrondissement : le commerce de détail compte 3 567 entreprises (+ 26 % entre 2009 et 2016). « L’alimentaire de niche fonctionne assez bien à Paris généralement et dans le 18e aussi, confirme Pierre de Ricaud, responsable du département commerce et projets territoriaux de la CCIP, depuis une dizaine d’années les supérettes se développent, c’est devenu le lieu d’approvisionnement généraliste des Parisiens. » Il constate également une montée en gamme des commerces du 18e « liée à l’arrivée de nouvelles populations notamment du côté sud de la Butte. Elles ont des appétences pour de nouveaux types de commerces, de style semi-luxe, artisanat d’art, etc. » Après le commerce de détail, les activités juridiques et comptables sont très représentées (2 550 structures) ainsi que la construction (2 276 entreprises) et enfin l’hébergement et la restauration (2 051 structures).

La culture est aussi présente avec de nombreuses salles de spectacles, des librairies et des lieux de diffusion de la culture. Les établissements d’art, de divertissement et musées étaient par exemple 949 en 2016, soit 10 % des établissements parisiens, contre 3 % en 2009. (Lire la suite dans le numéro d’avril 2018)


Photo : © Christian Adnin

Dans le même numéro (avril 2018)

  • La vie du 18e

    Et un, et deux, et trois... étoilés !

    Florianne Finet
    En recevant leur première étoile, Ken Kawasaki et L’Arcane rejoignent la Table d’Eugène dans le club fermé des restaurants distingués par le Guide (...)
  • La vie du 18e

    Les journées des métiers d’art

    Sandra Mignot
    Les Journées européennes des métiers d’art ont lieu du 3 au 8 avril. Le 18e du mois a visité trois des 23 ateliers de l’arrondissement qui ouvrent (...)
  • Montmartre

    Un parc éolien sur la butte

    Henri Lamproie
    Et si Montmartre devenait un microparc éolien ? Le cabinet Colin Patrimoine & Environnement projette d’implanter une éolienne sur l’emplacement (...)
  • La Chapelle

    Rats et fuites s’invitent à l’école de la guadeloupe

    Sylvie Chatelin
    L’école Guadeloupe à la une des JT, des photos infâmes qui tournent en boucle sur les chaînes tout info, il aura fallu cette médiatisation pour (...)
  • Histoire

    Les 150 ans du marché Saint-Pierre

    Danielle Fournier
    Avec ses rouleaux d’étoffe exposés en pleine rue, ce haut lieu du textile est né à ciel ouvert pour se ranger peu à peu dans les boutiques et grands (...)
  • Goutte d’or

    Une permanence pour aider les ex-détenus

    Martine Thiam, Thierry Nectoux
    Droits d’urgence anime et coordonne la seule permanence juridique parisienne réservée aux sortants de prison. « La majorité des incarcérés (...)
  • Les Gens

    Photographe humaniste

    Anne Thiriet
    Caroline Feyt ouvre début mai un lieu d’exposition. La photographe, qui a travaillé pour la Ligue des droits de l’Homme et les Petits frères des (...)

n° 284

juillet-août 2020