Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

avril 2018 / Histoire

Les 150 ans du marché Saint-Pierre

par Danielle Fournier

Avec ses rouleaux d’étoffe exposés en pleine rue, ce haut lieu du textile est né à ciel ouvert pour se ranger peu à peu dans les boutiques et grands magasins.

« L’un des plus grands magasins de tissus au monde où professionnels de la couture, stylistes et décorateurs de renommée internationale nous font confiance ». Ainsi se présente le magasin à l’enseigne bleue au pied du Sacré-Cœur. Mais comment se fait-il que les boutiques de tissus abondent dans ce périmètre depuis des décennies ?

La place Saint-Pierre servait autrefois de déblais pour les carrières de plâtre. C’est l’ancien maire de la commune libre de Montmartre, Monsieur Piemontési, qui fit niveler en 1853 ce terrain d’aspect chaotique. Voici donc la place créée, un peu en hauteur, sur les remblais des carrières. Nous n’avons qu’une vague idée de ce qu’était la place Saint-Pierre dans la dernière moitié du xixe siècle, puisqu’une grande partie de sa superficie sera amputée par la création du square en 1927, devant le Sacré-Cœur. Francis Magnaud, un journaliste, écrivait déjà en 1867 : « On dit qu’on va percer de grandes rues à Montmartre, aplanir la moitié des buttes et, de ce qui restera, faire un square - ombrages réglementés, fleurs numérotées, gazons de parade, du bon air mis en caserne ». Des aménagements contestés, déjà à l’époque ! En réalité, ce square, avec la création des jardins du Sacré-Cœur, sera la dernière transformation de la Butte. (Lire la suite dans le numéro d’avril 2018)

Photo : © DR

Dans le même numéro (avril 2018)

  • La vie du 18e

    Et un, et deux, et trois... étoilés !

    Florianne Finet
    En recevant leur première étoile, Ken Kawasaki et L’Arcane rejoignent la Table d’Eugène dans le club fermé des restaurants distingués par le Guide (...)
  • La vie du 18e

    Les journées des métiers d’art

    Sandra Mignot
    Les Journées européennes des métiers d’art ont lieu du 3 au 8 avril. Le 18e du mois a visité trois des 23 ateliers de l’arrondissement qui ouvrent (...)
  • Montmartre

    Un parc éolien sur la butte

    Henri Lamproie
    Et si Montmartre devenait un microparc éolien ? Le cabinet Colin Patrimoine & Environnement projette d’implanter une éolienne sur l’emplacement (...)
  • La Chapelle

    Rats et fuites s’invitent à l’école de la guadeloupe

    Sylvie Chatelin
    L’école Guadeloupe à la une des JT, des photos infâmes qui tournent en boucle sur les chaînes tout info, il aura fallu cette médiatisation pour (...)
  • Le dossier du mois

    Culture, commerce et start-up, le 18e qui entreprend

    Samuel Cincinnatus, Véronique Vidalou
    Des locaux moins chers que dans le centre de Paris, un arrondissement bien desservi par les transports en commun, des dispositifs d’accompagnement (...)
  • Goutte d’or

    Une permanence pour aider les ex-détenus

    Martine Thiam, Thierry Nectoux
    Droits d’urgence anime et coordonne la seule permanence juridique parisienne réservée aux sortants de prison. « La majorité des incarcérés (...)
  • Les Gens

    Photographe humaniste

    Anne Thiriet
    Caroline Feyt ouvre début mai un lieu d’exposition. La photographe, qui a travaillé pour la Ligue des droits de l’Homme et les Petits frères des (...)

n° 283

juin 2020