Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

février 2014 / Les gens

Didier Lambert : le ciel pour horizon

par Jacqueline Gamblin

Didier Lambert peint depuis 45 ans, avec des pigments naturels, des toiles grands formats qu’il exposera en mai à Los Angeles.

Le peintre Didier Lambert est « l’un des derniers artistes à occuper, depuis quarante-cinq ans, un atelier authentique, époque 1900 » de la Villa des Arts, là où vécurent Toulouse Lautrec, Cézanne, Renoir et, plus récemment, le cybernéticien Nicolas Schoeffer. Aujour­d’hui, l’artiste de 68 ans, cheveux poivre et sel et sourcils en bataille accentuant son air préoccupé, cherche en vain le calme favorable à la création. Le bruit des travaux environnants le tourmentent. Cependant, la magie s’opère une fois franchie la cour intérieure en chantier, où on regrette de ne pas pouvoir admirer la déesse des Arts ornant l’escalier, protégée des travaux par des bâches. L’artiste se détend dans son atelier logement où la mezzanine d’origine, en bois, a été reconstituée à l’identique. Sur le mur de face, une œuvre figurative très grand format envahit l’espace. Le peintre laisse le visiteur surpris libre d’interprétater en fonction de son imagination et de ses émotions. Mer ou océan ? Les vagues on­du­lent, presque palpables, déclinant la gamme des bleus. Du blanc de l’écume au vert des algues, les volumes sont si justement structurés qu’on croit y suivre le mouvement de l’eau jusqu’aux traces rougeoyantes de soleil couchant, dans le lointain.
D’une série de petits formats posés près d’un chevalet de bois, Didier Lambert exhume une toile récente (vagues sombres, ciel tourmenté, ponctué d’une minuscule touche d’or) tandis que nous prenons place près du vieux poêle Godin qu’il alimente, l’hiver, « au bois de récup ». Cette œuvre tourmentée symbolise le trouble généré par le bruit des travaux. Des dizaines de peintures reposent dans leurs cadres, face appuyée aux murs de l’atelier où broc à eau et cuvette en étain, vieux réveil, poste de radio, lampe-tempête, balais de coco témoignent d’une carrière féconde, emplie de souvenirs nostalgiques. Le regard s’attarde sur un bouquet de longs pinceaux chinois, voisinant les peintures en pots – les préférées de l’artiste – et en tube...
(Lire la suite dans le numéro de février 2014)

Dans le même numéro (février 2014)

  • Evénement

    Débat avec les têtes de listes aux municipales

    L’équipe du 18e du mois
    « Que faire pour rendre le cadre de vie plus agréable et répondre au besoin de logement ? » « Comment améliorer la sécurité et réduire les (...)
  • La vie du 18e

    Marie-Pierre Larrivé, rédactrice en chef du 18e du mois, s’en est allée

    L’équipe du 18e du mois
    Marie-Pierre Larrivé, est décédée d’un cancer le lundi 6 janvier 2014. Depuis des années, elle ne comptait pas ses heures pour raconter la vie de cet (...)
  • La vie du 18e

    L’UMP met Roxane Decorte sur la touche

    Pierrick Yvon
    Elle est amère. Depuis que Na­thalie Kosciusko-Morizet l’a appelée, le 1er janvier, pour lui dire qu’elle perdait la – bonne – place de numéro 2 sur (...)
  • La vie du 18e

    Roms, du bidonville à l’école

    Nadia Djabali
    Que les enfants aillent à l’école. C’est le projet de tout parent. Celui aussi de Petrica et Doïna, une famille rom qui vit dans un bidonville, porte (...)
  • Théâtre

    Mécanique instable

    Anne Farago
    Ils sont six. Six personnages, six rouages de cette Méca­nique instable qu’est une en­treprise. Il y a d’abord Sté­phane, le patron qui annonce un (...)
  • Théâtre

    Nous qui sommes cent

    Catherine Halpern
    Elles auraient pu être cent, elles sont trois, trois femmes et un accordéoniste qui interprète la bande son de leur vie. Trois femmes pour trois (...)
  • Théâtre

    Magicien malgré lui

    Jacqueline Gamblin
    Ce jour-là, Sébastien-le-magicien qui se croit de repos et bricole dans son atelier où sè­chent des caleçons pendus sur une corde qui se sectionne sur (...)
  • Culture

    À la manufacture des Abbesses, un théâtre du temps présent

    Anne Farago
    Depuis près de huit ans, la petite salle de la rue Véron fait la part belle aux jeunes compagnies et à l’écriture contemporaine. Avec la conviction (...)
  • Culture

    Le street art entree à l’hosto

    Annie Katz
    Une œuvre du graphiste américain, JonOne, décore désormais le hall de la tour Bichat. Le graffiteur et artiste peintre américain JonOne a choisi de (...)
  • Histoire

    Clovis Hugues, un provençal à Montmartre

    Patricia Dupuy
    Clovis Hugues est né en Provence. Pour mener sa carrière politique, il s’est installé avec sa famille à Montmartre mais il est toujours resté (...)
  • Simplon

    L’insertion fait un carton

    Catherine Soubelet
    L’histoire commence par une belle amitié : celle d’un biffin, Francis, et d’un cadre de multinationale, Antoine Aumonier. Ils se sont rencontrés aux (...)
  • Goutte d’Or - Château Rouge

    À la Goutte d’or, ça manque de vert !

    Edith Canestrier
    Le conseil de quartier de la Goutte d’Or a été consacré aux jardins partagés et à la végétalisation. Pas de vague verte en vue.
  • Montmartre

    Fripes branchées chez Vintage Désir

    Jacqueline Gamblin
    Juste à côté de la librairie des Abbesses et à un jet de pierre de la place du même nom, la boutique de fripes Vintage Désir se distingue par ses (...)
  • Clignancourt

    Des écoliers filment leurs parents immigrés

    Jacqueline Gamblin
    Caméra en main, vingt écoliers de CE2, ont interrogé leurs parents : Dis papa : « C’est quoi le racisme ? » « C’est quoi l’immigration ? » Des élèves (...)
  • La Chapelle

    La mini-entreprise du collège Marx-Dormoy

    Anne Bayley
    Les collégiens de Marx Dormoy veulent réunir SDF, artistes et tout venant. Pour le plaisir de l’art. La mini-entreprise du collège Marx-Dormoy (...)
  • La Chapelle

    Voulez-vous danser le Lindy Hop ?

    Annick Amar
    Au théâtre de Verre, les amateurs de danse et de swing peuvent apprendre le Lindy Hop, une danse aussi rigoureuse que festive, née chez les afro (...)
  • Porte Montmartre

    Révolution numérique au restaurant du Lycée Belliard

    Mary B. Adams
    Passer une commande qui arrive directement en cuisine, réclamer silencieusement la suite d’une table, voir au fur et à mesure l’évolution du service (...)
  • Porte Montmartre

    La bibliothèque de la Sorbonne ouverte aux habitants

    Florianne Finet
    L’information est jusqu’à présent passée relativement inaperçue : les habitants du 18e arrondissement peuvent accéder gratuitement depuis le mois de (...)
  • Le dossier du mois

    La culture, parent pauvre des élections

    Marie Déalessandri, Nadia Djabali, Stéphane Bardinet
    Depuis l’arrivée de la majorité socialiste en 2001, de nombreux lieux de culture ont vu le jour dans notre arrondissement. Ce bilan positif, à (...)
  • Le dossier du mois

    Éric Lejoindre : « Personne ne doit être exclu du domaine culturel » [Article complet]

    Marie Déalessandri
    Carine Rolland, adjointe au maire chargée de la culture, et Eric Lejoindre, premier adjoint de Daniel Vaillant et candidat PS à la mairie du 18e, (...)

n° 283

juin 2020