Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

avril 2014 / La vie du 18e

Gibert Joseph à Barbès : c’est bien parti

par Florianne Finet

Les clients peuvent y vendre ou acheter d’occasion livres, BD et CD. La librairie Gibert s’est installée en douceur à Barbès et a aussi embauché d’ex-salariés de Virgin.

« Nous avons eu un très bon accueil de la part des habitants du quartier depuis l’ouverture du magasin et les ventes en décembre ont été au-delà de nos espérances », se réjouit Olivier Sinson, directeur du Gibert Joseph au 15 bou­levard Barbès. Cette grande librairie a ouvert sur 2 000 m2 il y a près de quatre mois en lieu et place du Virgin Megastore. Entre 650 et 1 500 clients fréquentent le magasin chaque jour et y dépensent entre 15 et 25 euros en moyenne. « Les habitués du Virgin sont ravis de pouvoir retrouver à peu près la même offre de produits culturels – livres, papeterie, BD, DVD, disques, à l’exception du multimédia », ajoute Stéphanie Cousin, responsable des caisses et de l’accueil de l’enseigne culturelle. « Les mois de janvier et février ont été plus calmes, mais c’est habituel pour un début d’année. Certains habitants pensent que c’est encore fermé à cause de l’échafaudage installé depuis juillet devant l’immeuble », regrette le directeur du magasin. Les familles, étudiants et universitaires n’ont probablement pas encore pris le réflexe de venir s’approvisionner au rayon papeterie ou au rayon des livres scolaires, l’une des spécialités du groupe Gibert Joseph.... (Lire la suite dans le numéro d’avril 2014)


Photo : © Gwendalina Flamini

Dans le même numéro (avril 2014)

n° 284

juillet-août 2020