Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

Plus de 2,5 millions de Français pratiquent le chant choral ! Une très sérieuse étude de chercheurs d’Oxford démontre que cette pratique crée du lien, accroît la sécrétion d’endorphine, dope l’énergie. Bref, chanter ensemble est bon pour le moral, pour la santé, et tout simplement pour le plaisir de créer quelque chose de beau. Et les chorales sont si nombreuses dans le 18e qu’il nous faudra deux éditions pour faire un tour d’horizon.

La Lyre de Montmartre est la plus ancienne chorale de Paris

Un très large répertoire chanté dans les squares et les églises.

« Voyez-vous le loup, oui, oui, oui... » Il sont une bonne trentaine de chanteurs amateurs à faire leurs gammes sous la direction de leur chef de chœur Philippe Muller. Tous les jeudis soirs, au 36 rue Hermel, la Lyre de Mont­martre, la plus ancienne chorale de Paris (née en 1874) et la plus ancienne association déclarée du 18e arrondissement, travaille son répertoire. À la fois musique sacrée et profane, classique et moderne, folklorique et populaire.
La Lyre de Montmartre sait se faire entendre dans le 18e – et au-delà – dans les églises avec des œuvres exigeantes comme le Magnificat de Pachelbel ou des extraits du Requiem de Gabriel Fauré et, au printemps, dans les squares de Paris avec des musiques variées allant du negro spiritual aux chansons populaires, en passant par une berceuse cosaque ou une ballade irlandaise.
... (Lire la suite dans le numéro d’avril 2016)


Photo : © Jean-Claude N’Diaye

Dans le même numéro (avril 2016)

n° 283

juin 2020