Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

juin 2024 / La vie du 18e

Théâtre : quatre Molières dans le 18e

par S.M.

Le 18e terre d’artistes ? La 35e cérémonie de remise des Molière a en tout cas distingué trois pièces jouées dans l’arrondissement.

C’est difficile d’être heureux quand on va mal — toujours à l’affiche du théâtre Lepic — réussit un beau doublé : la pièce de Rudy Milstein a reçu le Molière de la comédie et celui de l’auteur francophone vivant. Également au Lepic, Va aimer, de et avec Eva Rami, s’est vu décerner le Molière du seul en scène. Quant à Guillaume Bouchède, il est récompensé par le Molière du comédien dans un second rôle pour son interprétation dans Je m’appelle Asher Lev aux Béliers parisiens. Par ailleurs, la pièce Ferme bien ta gueule était également en lice pour la meilleure comédie. Quant à eux, Roschdy Zem et Laetitia Casta étaient nommés pour les Molière des meilleurs acteur et actrice dans la pièce Une journée particulière au théâtre de l’Atelier. (...)

> Lire la suite dans le journal

Dans le même numéro (juin 2024)

  • Le dossier du mois

    Sommaire du n°328 de juin 2024 [Article complet]

    L’équipe du 18e du mois
    En attendant que l'été pointe vraiment le bout de son nez, le numéro 328 du 18e du mois est sorti ce vendredi 31 mai.
  • Solidarité et actions pour la Palestine

    Militants chevronnés ou novices, étudiants,...

    Noame Toumiat
    Militants chevronnés ou novices, étudiants, cinéphiles et amateurs de littérature : chacun peut s’engager afin de mettre en lumière le sort réservé actuellement aux Palestiniens.
  • Ca pétille à la Goutte d’Or

    La fête de quartier reprend de plus belle

    Jean Serillin
    Annulée l’an dernier à la suite des émeutes déclenchées par la mort de Nahel Merzouk, la fête de la Goutte d’Or revient cette année avec un programme riche et varié.
  • Ca pétille à la Goutte d’Or

    Belles plumes haïtiennes au cœur du 18e

    Sandra Mignot
    Depuis trois ans, le festival Haïti-Monde anime la Goutte d’Or de belles lettres et d’un zeste de Caraïbe. Une belle réussite initiée par un habitant du quartier, Sadrac Charles, qui parvient à réunir auteurs reconnus et jeunes talents dans un dialogue avec la littérature du monde entier.
  • Ca pétille à la Goutte d’Or

    Nouvel Air sur la Coupe d’Afrique des Nations du 18e

    Maxime Renaudet
    Pour sa cinquième édition qui se tiendra au square Léon jusqu’au 29 juin, la Coupe d’Afrique des nations du 18 a changé de nom et convié six nouvelles équipes.
  • Ca pétille à la Goutte d’Or

    Jeunesse d’orée du quartier

    Annie Katz
    Sur les grilles du square Léon, vingt portraits, capturés par Cebos Nalcakan, mettent en lumière vingt personnes qui ont grandi et/ou vivent toujours à la Goutte d’Or.
  • La vie du 18e

    Le combat des sans-papiers, sur Arte

    A.K.
    Deux jeunes cinéastes habitantes de la Goutte d’Or, Lalita Clozel et Ariane Mohseni ont filmé les trois mobilisations des travailleurs sans-papiers du chantier de l’Adidas Arena, à la porte de La Chapelle.
  • Culture

    Musique : la petite merveille de Clignancourt

    Maxime Renaudet
    La chanteuse a reçu le prix de la révélation féminine de l’année le 25 avril dernier, au théâtre du Châtelet, lors des Flammes, une cérémonie initiée par les médias Yard et Booska-P, afin de célébrer les musiques urbaines comme le rap, le r’n’b, l’afrobeat ou le dancehall.
  • Les Gens

    Bernard Massera, la Goutte d’Or au cœur

    Joachim Jarreau
    Habitant depuis plus de quarante ans à la Goutte d’Or, Bernard Massera n’a cessé de s’engager pour le quartier et ses habitants et ce sur tous les fronts.

n° 328

juillet/août 2024