Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

novembre 2019 / Histoire

C’est ainsi que tout a commencé...

par Noël Bouttier

Le 18e du mois fête ses vingt-cinq ans. Un des premiers membres de l’équipe de rédaction revient sur les premières heures de ce « journal pour des quartiers qui vivent ».

En novembre 1994, un nouveau titre fait son apparition dans les kiosques du 18e arrondissement. Format unique qui le fait hésiter entre un quotidien et un hebdo, logo construit avec un paysage urbain en encre de Chine (le moulin apparaîtra plus tard), une vingtaine de pages couvrant l’ensemble de l’actualité de l’arrondissement… le pari du 18e du mois semble très ambitieux. Il l’est en effet.

Tout a commencé au printemps 1994. Deux amis de longue date qui s’étaient connus à feu le PSU (Parti socialiste unifié) partagent le même projet de créer une publication indépendante, animée par des citoyens. Il y a là Noël Monier, journaliste en semi-retraite qui avait travaillé notamment pour France Soir de la grande époque, ancien responsable du syndicat CFDT des journalistes. Il y (...)

Photo : Christian Adnin

> Lire la suite dans le journal

Dans le même numéro (novembre 2019)

  • Le dossier du mois

    [Pollution de l’air] Des chiffres alarmants exigent des mesures fortes

    Christine Legrand, Danielle Fournier
    L’association Respire a révélé au printemps des données alarmantes sur la pollution de l’air autour des écoles. Principalement liée à la circulation automobile, celle-ci pénètre même à l'intérieur des classes. Et bien que certains chiffres indiquent une pollution en baisse, l’amélioration n’est pas assez rapide
  • La vie du 18e

    [Ils font parler du 18e] Quand la réalité dépasse la fiction [Article complet]

    Sandra Mignot
    Hors-normes, le dernier film d’Eric Toledano et Olivier Nakache, est une histoire touchante qui n’est pas que du cinéma.
  • La vie du 18e

    Les urgences débordent

    Dominique Gaucher
    D’après le collectif Inter-Urgences, 269 services d’urgences étaient en grève au 23 octobre en France. Parmi eux, Bichat, dont les professionnels paramédicaux se sont engagés dans le mouvement depuis le mois de mars.
  • La vie du 18e

    La guerre des cantines continue

    Florianne Finet
    Après cinq mois de concertation citoyenne, un audit doit être lancé pour étudier un éventuel retour à la gestion directe de la restauration scolaire. Insuffisant aux yeux des parents d’élèves mobilisés pour améliorer la qualité des repas.
  • Clignancourt

    Lycée Rabelais, “à l’abandon” ?

    Danielle Fournier
    Personnels du lycée et parents d’élèves s’inquiètent de l’état de délabrement de l'établissement.
  • Simplon

    Ordener-Poissonniers : un peu plus de vert, svp !

    Sylvie Chatelin
    Une centaine de personnes se sont retrouvées dans une ambiance festive le samedi 12 octobre sur les presque 5 hectares de l’ancien dépôt ferroviaire (...)
  • La Chapelle

    Quand rapporter n’est plus un vilain défaut

    Sylvie Chatelin
    Une radio associative vient de s'installer dans le 18e. Résolument orientée musique, quartiers populaires et culture, elle permet d'initier jeunes et bénévoles à la pratique radiophonique à travers des ateliers intensifs.
  • Les gens

    Frédéric Ardiet, porte ouverte sur l’atelier d’Orsel

    Jacqueline Gamblin
    Peintre et mosaïste, il a fondé l’Atelier d’Orsel, et préside les portes ouvertes de l'association D’Anvers Aux Abbesses.