Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

septembre 2022 / La vie du 18e

Des maillots de bain éco-responsables [Article complet]

par Marie-Antoinette Leca

Deux jeunes entrepreneuses ont créé une ligne de maillots de bains adaptée à un large public féminin tout en préservant la planète.

« On ne trouvait pas de maillot de bain adapté à notre morphologie, les couleurs ne nous convenaient pas, alors on a pris les choses en main ! ». Manon et Charlotte, deux habitantes du 18e qui travaillent toutes deux dans le secteur de la communication après un cursus en école de commerce, ont donc décidé, à leurs heures perdues, de créer leur propre ligne de maillots. Elles ont dessiné des croquis, engagé des stylistes, fait fabriquer leurs maillots au Portugal et imposé leurs critères. Le résultat : un modèle une pièce et trois modèles deux-pièces. Côté morphologie : un bon maintien de la poitrine et un produit gainant. Côté couleur : du blanc, du noir et de l’imprimé. Enfin côté style, on surfe sur la mode : ceinture, anneaux dorés, bretelles fines. Manon estime qu’elle a trouvé des solutions à ses problèmes : la couleur est classique et tendance, la coupe lui va et la matière est éco-responsable.

Un engagement éthique

En effet, les tissus ont été choisis pour éviter le lycra très polluant (utilisation de chutes, polyester recyclé...) et toute la fabrication est concentrée dans un même lieu au Portugal (atelier de confection familial, étiquettes, agence textile) afin de limiter l’empreinte carbone due aux transports. De plus, les pochons réutilisables sont en coton 100 % écologique et les sachets d’expédition sont entièrement compostables. Dans Paris, les livraisons se font gratuitement à vélo.

Ces deux passionnées de voyages veulent faire rêver, cette année, sur le thème de Los Angeles. On y trouve donc le Santa Monica : un deux-pièces cuivré ; le Malibu : un deux-pièces blanc ; le Venice beach : un bikini classique forme triangle ou encore le Hollywood : un maillot une pièce atypique noir.

Pour l’instant, ces créations peuvent être achetées en ligne (80 ¤ ou 90 ¤). Faites vite, avant que leurs 800 premiers exemplaires trouvent preneur ! Lorsque nous les avons rencontrées, elles cherchaient à les placer en boutique. Et rêvent d’en faire leur occupation à plein temps. •

Dans le même numéro (septembre 2022)

  • Le dossier du mois

    Patrimoine

    Annie Katz, Dominique Boutel, Sandra Mignot
    A l’occasion des Journées du patrimoine, du 16 au 18 septembre, Le 18e du mois vous propose de découvrir des lieux peu connus de l’arrondissement, les initiatives proposées dans le cadre de l’évènement et de faire le point sur le projet de classement de Montmartre.
  • Patrimoine

    Archéologie : villas romaines, sarcophages mérovingiens et baïonnettes de la commune

    Sandra Mignot
    Dans les entrailles de Lutèce dorment encore des vestiges, témoins d’une histoire en écriture perpétuelle. Le pôle archéologique de Paris a pour mission l’inventaire, l’étude, la conservation et la valorisation de ce patrimoine.
  • Patrimoine

    Bénédictines de la Butte : un oratoire design

    Dominique Boutel
    C’est un lieu encore secret, protégé par sa fonction : l’oratoire des Bénédictines du Sacré-Cœur de Montmartre révèle un ameublement et une décoration parfaitement originaux signés Jean et Sébastien Touret. Qui sont-ils et comment ont-t-ils gravi les pentes de la Butte ?
  • Patrimoine

    Montmartre : classer ou protéger ?

    Dominique Boutel
    Montmartre est une proie bien tentante pour les promoteurs aux dents longues. Mais la sauvegarde de son patrimoine immobilier est une urgence. L’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco relance le débat. Le Vieux Montmartre milite pour un classement en site patrimonial remarquable (SPR). Bertrand Monchecourt, architecte du patrimoine DPLG et membre de l’association, précise les enjeux actuels.
  • La vie du 18e

    Fresbee. De la plage au stade Dauvin

    Victor Le
    Créé en 1940, l’Ultimate Frisbee s’est peu à peu développé en France jusqu’à atteindre 5 000 licenciés en 2022. Révolution’air, implanté porte de Clignancourt, est l’un des clubs leaders en France.
  • La vie du 18e

    Le mystère des boîtes aux lettres scotchées

    Monique Loubeski
    Des boîtes aux lettres condamnées puis remises en service, le service postal dit s’adapter au vandalisme et au vol. Les syndicats, eux, sont dubitatifs.
  • Histoire

    Il était une fois un cirque

    Danielle Fournier
    Il y a 150 ans commençait l’histoire d’un lieu emblématique dédié au cirque. Sous l’impulsion de la famille Medrano et surtout de Jérôme, clown fondateur et de son fils, une pléiade d’artistes de toutes disciplines ont attiré au cirque un public nombreux. Jusqu’au dernier tour de piste, pourtant en plein succès, sous les attaques d’un concurrent acharné...
  • Culture

    Echomusée : depuis trente ans une vitrine pour la Goutte d’or et ses artistes

    Michel Cyprien
    La galerie qui jouxte le square Léon affiche un curriculum impressionnant, même si son fondateur estime qu’elle souffre toujours d’un manque de visibilité.
  • Les Gens

    Un lanceur d’ondes, de Montréal à La Chapelle

    Noémie Courcoux Pégorier
    Partager, transmettre, émettre, tel est l’objectif de Pierre Petiote, à la tête de la webradio associative et participative RapTz. Il forme les habitants du quartier aux techniques de la radio afin de promouvoir les initiatives citoyennes.

n° 310

décembre 2022