Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

septembre 2022 / Culture

Echomusée : depuis trente ans une vitrine pour la Goutte d’or et ses artistes

par Michel Cyprien

La galerie qui jouxte le square Léon affiche un curriculum impressionnant, même si son fondateur estime qu’elle souffre toujours d’un manque de visibilité.

L’Echomusée méritait bien des expositions tout au long de l’année pour célébrer ses trente ans d’existence. Cela a commencé le 2 juillet avec une trentaine de bâches accrochées aux grilles de l’église Saint-Bernard, retraçant l’engagement des artistes dans la vie de quartier. Au mois de juin, c’était une exposition d’artistes habitués de la galerie. Enfin pour le 15 octobre, Jean-Marc Bombeau a invité 300 artistes à présenter dans ses murs 300 formats 30 x 30.

Voilà en effet trente ans que ce plasticien installé dans un atelier de la Goutte d’Or, a décidé de créer un espace galerie. L’idée était dans l’air du temps. Plusieurs artistes du quartier s’étaient rencontrés en juin 1992 chez Gisèle Grammare, elle aussi artiste plasticienne (et professeur émérite à Paris 1 Panthéon / Sorbonne) avec Geneviève Bachelier, artiste peintre bien connue à la Goutte d’Or, pour réfléchir à l’organisation de Portes ouvertes. Enthousiasmé, Jean-Baptiste Bresciani, autre artiste, en parle à Jean-Marc Bombeau : « Salut l’artiste, il faut que je te parle d’un projet de quartier », et c’est la création de Goutte d’Or / Carré d’Art avec une première exposition organisée dans la foulée dans le local de ce qui deviendra Cargo 21 et ensuite l’Echomusée.

Une création collective

Vaste programme que la création de ce lieu particulier dans l’environnement de ce quartier. Des sociologues, historiens et chercheurs ont participé à certains travaux autour de cette proposition de tiers espace. Ainsi est né cet « écho » artistique, lieu de partage modulable, vitrine de l’art sur la vie et de la vie sur l’art, espace de mémoire culturelle et créative, forme de laboratoire afin de faire surgir l’âme de ce petit village qu’est la Goutte d’Or. Ateliers d’artistes, espace d’expositions, de concerts, de performances, de réceptions, la galerie a inspiré beaucoup d’artistes locaux qui ont présenté leurs peintures, leurs photos, leurs dessins. Cet espace est ouvert à tous ceux qui souhaitent proposer un projet.

Et depuis 1992, l’Echomusée a vu se relayer des centaines d’artistes, certains connus, tels Jérôme Ménager, Denis Lavant, Fantazio, Monsieur Chat, Miss Tic, Popay… ou débutants. Pascale Veyron, une des premières exposantes qui travaille toujours dans le quartier, dit que Jean-Marc lui a mis « le pied à l’étrier » et que « la galerie lui a permis de rencontrer des collectionneurs ». Après le premier confinement, l’Echomusée a exposé le travail de 70 artistes sur leur vision de la pandémie puis, après le second, le travail de 60 autres autour du street art qui ont connu un réel succès. « Cependant, la galerie souffre d’un manque de fréquentation et de visibilité. La culture dans ce quartier populaire riche en création, semble délaissée par les amateurs d’art. A l’évidence on a oublié qu’elle est un des moteurs de l’éducation, un des moteurs du lien social », observe Jean-Marc. L’association, elle, demeure en quête de partenariats pour donner un peu d’oxygène afin de pérenniser l’expansion d’un projet toujours vivant. •

Photo : Thierry Nectoux

Dans le même numéro (septembre 2022)

  • Le dossier du mois

    Patrimoine

    Annie Katz, Dominique Boutel, Sandra Mignot
    A l’occasion des Journées du patrimoine, du 16 au 18 septembre, Le 18e du mois vous propose de découvrir des lieux peu connus de l’arrondissement, les initiatives proposées dans le cadre de l’évènement et de faire le point sur le projet de classement de Montmartre.
  • Patrimoine

    Archéologie : villas romaines, sarcophages mérovingiens et baïonnettes de la commune

    Sandra Mignot
    Dans les entrailles de Lutèce dorment encore des vestiges, témoins d’une histoire en écriture perpétuelle. Le pôle archéologique de Paris a pour mission l’inventaire, l’étude, la conservation et la valorisation de ce patrimoine.
  • Patrimoine

    Bénédictines de la Butte : un oratoire design

    Dominique Boutel
    C’est un lieu encore secret, protégé par sa fonction : l’oratoire des Bénédictines du Sacré-Cœur de Montmartre révèle un ameublement et une décoration parfaitement originaux signés Jean et Sébastien Touret. Qui sont-ils et comment ont-t-ils gravi les pentes de la Butte ?
  • Patrimoine

    Montmartre : classer ou protéger ?

    Dominique Boutel
    Montmartre est une proie bien tentante pour les promoteurs aux dents longues. Mais la sauvegarde de son patrimoine immobilier est une urgence. L’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco relance le débat. Le Vieux Montmartre milite pour un classement en site patrimonial remarquable (SPR). Bertrand Monchecourt, architecte du patrimoine DPLG et membre de l’association, précise les enjeux actuels.
  • La vie du 18e

    Des maillots de bain éco-responsables [Article complet]

    Marie-Antoinette Leca
    Deux jeunes entrepreneuses ont créé une ligne de maillots de bains adaptée à un large public féminin tout en préservant la planète.
  • La vie du 18e

    Fresbee. De la plage au stade Dauvin

    Victor Le
    Créé en 1940, l’Ultimate Frisbee s’est peu à peu développé en France jusqu’à atteindre 5 000 licenciés en 2022. Révolution’air, implanté porte de Clignancourt, est l’un des clubs leaders en France.
  • La vie du 18e

    Le mystère des boîtes aux lettres scotchées

    Monique Loubeski
    Des boîtes aux lettres condamnées puis remises en service, le service postal dit s’adapter au vandalisme et au vol. Les syndicats, eux, sont dubitatifs.
  • Histoire

    Il était une fois un cirque

    Danielle Fournier
    Il y a 150 ans commençait l’histoire d’un lieu emblématique dédié au cirque. Sous l’impulsion de la famille Medrano et surtout de Jérôme, clown fondateur et de son fils, une pléiade d’artistes de toutes disciplines ont attiré au cirque un public nombreux. Jusqu’au dernier tour de piste, pourtant en plein succès, sous les attaques d’un concurrent acharné...
  • Les Gens

    Un lanceur d’ondes, de Montréal à La Chapelle

    Noémie Courcoux Pégorier
    Partager, transmettre, émettre, tel est l’objectif de Pierre Petiote, à la tête de la webradio associative et participative RapTz. Il forme les habitants du quartier aux techniques de la radio afin de promouvoir les initiatives citoyennes.

n° 310

décembre 2022