Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

septembre 2022 / La vie du 18e

Le mystère des boîtes aux lettres scotchées

par Monique Loubeski

Des boîtes aux lettres condamnées puis remises en service, le service postal dit s’adapter au vandalisme et au vol. Les syndicats, eux, sont dubitatifs.

Vous l’avez peut-être constaté au moment de poster un courrier le soir ou le dimanche. Depuis plusieurs semaines des bureaux de poste de l’arrondissement (qui en compte une quinzaine) ont condamné leurs boîtes donnant sur la rue. C’était notamment le cas porte Montmartre, rue Duc, rue Vauvenargues… Cette situation a pris fin le 10 août dernier. Le système de clés pour ouvrir les réceptacles de nos correspondances a laissé la place à des cartes magnétiques. Pourquoi la Poste avait-elle pris cette mesure pénalisante pour les usagers, tenus de déposer leurs plis durant les heures ouvrables ?

Il convient de revenir en arrière et de s’intéresser aux boîtes jaunes : fixées aux murs ou posées sur un pied sur le trottoir. Certaines se sont retrouvées momifiées par des bandelettes de ruban adhésif, frappées de la mention : « fermée pour motif de sécurité ». Les élus communistes au Conseil de Paris, intrigués, ont enquêté et recensé 250 boîtes condamnées sur les 1611 que compte le parc parisien. L’argument avancé par La Poste est toujours le même : la sécurité. Les boîtes seraient « visitées » à l’aide de fausses clés ou par effraction. Le but des voleurs : dérober des chèques ou des documents administratifs permettant une usurpation d’identité. Pourtant la Préfecture de Police a constaté une baisse sensible de ce type d’infraction (- 30 % en 2022 par rapport à la même période de 2018). Le groupe communiste a en conséquence demandé, lors du conseil municipal de juillet de « procéder à un état des lieux et de remettre toutes les boîtes en service ».

Vers une diminution du nombre de boÎtes ?

On le sait : le volume du courrier a bien diminué (au niveau national – 60 % en douze ans) et certaines boîtes se trouvent peu remplies lors du passage du releveur. Face à cet état de fait La Poste peut réagir de deux manières : soit espacer les levées (la suppression du timbre rouge va dans ce sens), soit diminuer le nombre de boîtes. En conséquence il y aura moins de releveurs et moins de facteurs. Ce qui alerte les syndicats et les élus locaux, inquiets d’éventuelles suppressions d’emploi.

Il semble paradoxal de fermer les boîtes des bureaux a priori plus sûres que celles placées sur la voie publique. En tous cas La Poste a décidé de travailler en concertation avec chaque mairie d’arrondissement. Une réunion s’est tenue le 8 juillet à la mairie du 18e pour évoquer ce sujet parmi d’autres concernant La Poste. Le « rendement » de chaque boîte sera étudié. Ce qui décidera de son maintien. Le nouveau système de fermeture se révélera-t-il efficace ? Faudra-t-il prendre d’autres mesures avant que le courrier soit tout à fait en sécurité « dans la boîte » ?•

Dans le même numéro (septembre 2022)

  • Le dossier du mois

    Patrimoine

    Annie Katz, Dominique Boutel, Sandra Mignot
    A l’occasion des Journées du patrimoine, du 16 au 18 septembre, Le 18e du mois vous propose de découvrir des lieux peu connus de l’arrondissement, les initiatives proposées dans le cadre de l’évènement et de faire le point sur le projet de classement de Montmartre.
  • Patrimoine

    Archéologie : villas romaines, sarcophages mérovingiens et baïonnettes de la commune

    Sandra Mignot
    Dans les entrailles de Lutèce dorment encore des vestiges, témoins d’une histoire en écriture perpétuelle. Le pôle archéologique de Paris a pour mission l’inventaire, l’étude, la conservation et la valorisation de ce patrimoine.
  • Patrimoine

    Bénédictines de la Butte : un oratoire design

    Dominique Boutel
    C’est un lieu encore secret, protégé par sa fonction : l’oratoire des Bénédictines du Sacré-Cœur de Montmartre révèle un ameublement et une décoration parfaitement originaux signés Jean et Sébastien Touret. Qui sont-ils et comment ont-t-ils gravi les pentes de la Butte ?
  • Patrimoine

    Montmartre : classer ou protéger ?

    Dominique Boutel
    Montmartre est une proie bien tentante pour les promoteurs aux dents longues. Mais la sauvegarde de son patrimoine immobilier est une urgence. L’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco relance le débat. Le Vieux Montmartre milite pour un classement en site patrimonial remarquable (SPR). Bertrand Monchecourt, architecte du patrimoine DPLG et membre de l’association, précise les enjeux actuels.
  • La vie du 18e

    Des maillots de bain éco-responsables [Article complet]

    Marie-Antoinette Leca
    Deux jeunes entrepreneuses ont créé une ligne de maillots de bains adaptée à un large public féminin tout en préservant la planète.
  • La vie du 18e

    Fresbee. De la plage au stade Dauvin

    Victor Le
    Créé en 1940, l’Ultimate Frisbee s’est peu à peu développé en France jusqu’à atteindre 5 000 licenciés en 2022. Révolution’air, implanté porte de Clignancourt, est l’un des clubs leaders en France.
  • Histoire

    Il était une fois un cirque

    Danielle Fournier
    Il y a 150 ans commençait l’histoire d’un lieu emblématique dédié au cirque. Sous l’impulsion de la famille Medrano et surtout de Jérôme, clown fondateur et de son fils, une pléiade d’artistes de toutes disciplines ont attiré au cirque un public nombreux. Jusqu’au dernier tour de piste, pourtant en plein succès, sous les attaques d’un concurrent acharné...
  • Culture

    Echomusée : depuis trente ans une vitrine pour la Goutte d’or et ses artistes

    Michel Cyprien
    La galerie qui jouxte le square Léon affiche un curriculum impressionnant, même si son fondateur estime qu’elle souffre toujours d’un manque de visibilité.
  • Les Gens

    Un lanceur d’ondes, de Montréal à La Chapelle

    Noémie Courcoux Pégorier
    Partager, transmettre, émettre, tel est l’objectif de Pierre Petiote, à la tête de la webradio associative et participative RapTz. Il forme les habitants du quartier aux techniques de la radio afin de promouvoir les initiatives citoyennes.

n° 310

décembre 2022