Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

janvier 2021 / Culture

Ateliers créatifs, le défi numérique

par Dominique Boutel

Comme tous les acteurs du monde culturel, l’association Art’Exprim repense, à travers le numérique, une nouvelle forme de lien avec ses adhérents.

Démocratiser l’art contemporain par la pratique artistique est le fondement même d’Art’Exprim. L’association envisageait depuis un moment d’aller vers le numérique, afin de réfléchir à de nouvelles formes d’élargissement de son audience. Le confinement en a accéléré la réalisation. Mise au pied du mur en mars, elle n’a pu réellement mettre en ligne certains de ses ateliers que lors du deuxième confinement.

L’équipe est en moyenne très jeune et passionnée et l’association spécialisée en arts visuels : dessin, sculpture, bande dessinée, modèle vivant et croquis, gravure et techniques d’impression, peinture... Ses membres sont capables de gérer l’utilisation de logiciels de base, mais aucun d’eux n’est un professionnel de la réalisation audiovisuelle. Il a donc fallu pour toute l’équipe, une partie des 42 artistes compris, se former « sur le tas » (cadrage, éclairage, montage….) et découvrir avec surprise que la mise en ligne est chronophage ! Surtout, il était essentiel de penser cette numérisation en fonction des publics très différents, enfants et adultes, inscrits aux ateliers.

Un autre métier

Pour les enfants, certains artistes ont réussi à produire chaque semaine une ou deux vidéos leur étant destinées, une forme de tutoring avec des propositions d’exercices qu’ils pouvaient réaliser chez eux, façon recette de cuisine en ligne ! « Mais pour les artistes ce n’est pas du tout le même métier » explique Alexia Dreschman, chargée des ateliers et de développement artistique. « Chez nous, ils construisent leurs ateliers en fonction de la production de chacun alors que là, on doit tout condenser, repenser tout le processus car on sait que le public décroche au bout de dix minutes de vidéo. Il faut établir un story board en amont, poser sa voix, parler (ou dessiner) sans hésiter, théâtraliser… C’est vraiment réfléchir la création autrement et certains artistes ont du mal à entrer dans ce cadre ! »

Pour les adolescents et les adultes, le format est très différent : un rendez-vous par zoom est organisé régulièrement afin de stimuler les participants, leur proposer des sujets, commenter leurs productions. Même si ces pratiques virtuelles ne remplacent pas la convivialité des ateliers, c’est l’occasion de parler d’art, de prendre conseil… « L’art en solitaire est un chemin que les amateurs n’ont pas l’habitude d’emprunter », résume Alexia Dreschman.

Fournir du matériel

Evidemment, cette distanciation crée d’autres problématiques : faire des arts plastiques, de la sculpture, de la gravure chez soi, ce n’est pas évident, les familles n’ont pas toujours l’espace, le matériel. Art’Exprim a donc mis en place une forme de « click and collect » pour que les gens viennent se fournir en terre, peinture, papier… Et les artistes, une fois de plus, s’adaptent à ces situations nouvelles : le graveur Lucas Ribeyron travaille sur des matériaux alternatifs, le sculpteur Philippe Peyrin est passé au modelage…

Si le blog, qui permet aux artistes et participants de communiquer, fonctionne pour le moment uniquement pour les adhérents, l’idée fait son chemin d’ouvrir un certain nombre de ces productions au grand public… Et de donner l’envie de se lancer dans la création à d’autres, aussi loin soient-ils. C’est tout l’enjeu de la numérisation.

Illustration : Paul Dehédin

Dans le même numéro (janvier 2021)

  • Le dossier du mois

    La culture en ligne avec son public

    Annie Katz, Dominique Boutel, Sandra Mignot
    Confronté au confinement, le monde du spectacle, privé de son public, s'initie à de nouvelles pratiques. Enseignement à distance, réinvention du jeu scénique, retransmissions vidéos et accueil de compagnies en répétition imposent de nouveaux challenges.
  • La vie du 18e

    Vandalisme répété à la bibliothèque de la Goutte d’Or

    Marie-Odile Fargier
    Associations et habitants protestent dans une pétition contre l’insécurité croissante de leur quartier devenu « une zone de non droit ».
  • La vie du 18e

    Les bons plats à emporter dans le 18e

    Annick Amar, Annie Katz, Catherine Masson, Claire Rosemberg, Elise Coupas, Florianne Finet, Maryse Le Bras, Sandra Mignot, Séverine Bourguignon, Sophie Roux, Sylvie Chatelin
    Malgré l’interdiction du service en salle depuis novembre, bon nombre de restaurants ont choisi de rester ouverts en mettant en place un système de vente à emporter. Un moyen de limiter les pertes pour un secteur profondément touché par la crise sanitaire.
  • La vie du 18e

    Les associations vent debout contre le projet Gare du Nord 2024

    Dominique Gaucher
    Le projet de réaménagement de la Gare du Nord continue de provoquer l’opposition des associations d’usagers et habitants du secteur. Le permis de construire, délivré en juillet dernier, a suscité trois recours gracieux.
  • La vie du 18e

    Trois étoiles pour les fées de la rue Doudeauville

    Patrick Mallet
    Pas de baguette magique mais des chambres dans un hôtel loué par l’association Basiliade, pour y accueillir des femmes enceintes ou avec enfants, seules, à la rue et sans ressources.
  • Goutte d’or

    Bientôt un lieu d’accueil pour les livreurs ?

    Nina Le Clerre
    Après son vote en conseil d’arrondissement et la validation de son budget en Conseil de Paris, il ne manque plus qu’un local à la Maison des coursiers pour accueillir les livreurs entre deux courses.
  • Goutte d’or

    Santé et précarité : l’ADSF s’adapte

    Nina Le Clerre
    Le Repaire santé Barbès de l’ADSF a ouvert ses portes début octobre. Ce lieu qui propose un accompagnement médical et psychologique aux femmes en difficulté, s’adapte à la crise sanitaire avec des opérations ciblées.
  • La Chapelle

    Fabriqué à Paris : la rue d’Aubervilliers lave plus propre [Article complet]

    Dominique Boutel
    Deux hommes travaillent pour la santé de la planète en créant une lessive écoresponsable !
  • Culture

    Spectacle : les professionnels dans la rue

    Sandra Mignot
    Le monde du spectacle descend dans la rue
  • Culture

    Ecole Claude Mathieu, apprendre à jouer masqué

    Annie Katz
    Premier ou deuxième confinement, ouvert ou fermé : comme l’ensemble du monde de la culture, l’enseignement du théâtre a dû s’adapter. Une forme de résistance...
  • Culture

    Derrière le rideau, la création résiste

    Dominique Boutel
    Derrière les portes fermées des théâtres
  • Les Gens

    Entre l’ombre et la lumière

    Sandra Mignot
    Codex Urbanus fait partie des artistes que la nuit révèle. Il saupoudre Montmartre de créatures chimériques au fil de ses envies et des surfaces disponibles.

n° 296

septembre 2021