Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

mai 2022 / Culture

Expo à l’ICI : le voyage des regards

par Patrick Mallet

Que restituer, que transmettre des récits familiaux, de sa culture, de son histoire qui ne sont plus tout à fait siennes lorsque l’on est artiste, vivant en France, en exil, ou enfant d’immigré ?

Des souvenirs réinventés, des images hybrides qui se veulent un lien entre passé possible et présent certain. Silsila, dans la tradition soufiste, désigne une chaîne de transmission initiatique et spirituelle. L’exposition interroge cette continuation entre culture d’origine et vécu présent. Où est la maison de mon ami, série d’œuvres de Katâyoun Rouhi nous plonge dès l’entrée dans cette question. Des enfants égarés dans une toile immaculée, avec pour seul rappel des palmiers dont l’écorce est formée de fins écrits calligraphiés, nous invitent à poursuivre les traces de cet héritage culturel. Que ce soient des poèmes syriens noyés dans l’abstraction grâce au travail d’Himat M.Ali ou le henné utilisé comme unique médium dans les toiles de Sabrina Belouaar. Ou une représentation graphique de talismans chez Haytem Zakaria ou encore Rachid Boukharta répétant sur la toile des motifs amazigh comme une tapisserie.

Retrouver ses émotions d’enfant dans les gestes de sa grand-mère, telle est la proposition de Yasmina Benadrrahmane dans son installation vidéo. Plus prosaïque, plus politique, Ymane Fakhir dans une série de sérigraphies intitulée La part du lion
nous instruit sur l’inégalité en matière d’héritage entre femmes et hommes au Maghreb. Quant à M’Barka Amor, ses Orientales nous montrent des femmes dont les esquisses s’écoulent en larmes de sang.

Cultures enchevêtrées

Dénouer les fils du tapis pour retrouver la trame de sa construction identitaire et la fouler au pied est une interprétation possible de l’installation nommée Photos de famille jonchant le sol et réalisée par Ouassila Arras. Cet enchevêtrement de cultures passées et présentes, et l’appropriation détournée des techniques des maîtres anciens prennent la forme d’un retable, façon XVe siècle chez Maya-Ines Touam, ou de toiles pastiches de l’iconographie orientaliste chez Rayan Yasmineh. En lieu et place du motif chrétien, le photo-montage présente une nature morte où se côtoient objets traditionnels maghrébins et œuf en chocolat siglé Louis Vuitton chez l’une. Chez l’autre, on navigue entre motifs mythologiques orientaux, hyperréalisme et finesse des miniatures. Nos regards voyagent ainsi, s’égarant parfois, à la recherche des maillons de la chaîne.•

Photo : Gregory Copitet

Dans le même numéro (mai 2022)

  • Le dossier du mois

    Grands travaux : un paysage urbain en chantiers

    Dominique Andreani, Dominique Boutel, Dominique Gaucher, Sandra Mignot, Stéphane Bardinet
    Aux quatre coins de l'arrondissement, les grands chantiers fleurissent, nourris d'une belle envie d'éco-responsabilité, de concertations avec les habitants, d'innovations architecturales et de choix volontaires pour lutter contre le réchauffement climatique.
  • La vie du 18e

    Nature en ville : le retour du coquelicot

    Jacky Libaud
    Du pavot bleu au jaune en passant par le rouge coquelicot, de nos champs à l’Himalaya, la famille des papavéracées reste à découvrir pour embellir nos parcs et nos jardins.
  • La vie du 18e

    Législatives : venez débattre à la Maison Verte [Article complet]

    Danielle Fournier
    A l’initiative du 18e du mois et de La Ligue des droits de l’homme, le jeudi 2 juin, à la Maison verte, Daniel Desesquelle (RFI) animera un débat avec les candidats aux législatives. Préparez-vous pour ce qui est devenu le « troisième tour » de l’élection présidentielle.
  • Grands travaux : un paysage urbain en chantiers

    Chapelle International : un quartier innovant en devenir

    Dominique Gaucher
    Transformer un ancien site ferroviaire en écoquartier pour une nouvelle urbanité conciliant densité et cadre de vie, favoriser toutes les mixités grâce à de nouvelles formes d’habitat intégrées aux activités … Chapelle International relèvera-t-il le défi de ses concepteurs ?
  • Grands travaux : un paysage urbain en chantiers

    la tour des Poissonniers : nouvelle vie d’un immeuble témoin des années 60

    Stéphane Bardinet
    Bientôt transformée en cité étudiante, la tour des Poissonniers marque l’évolution de l’urbanisme de masse face aux défis contemporains.
  • Grands travaux : un paysage urbain en chantiers

    Gare du nord : un nouveau projet sur les rails

    Dominique Gaucher
    Après les hauts cris qu’avait suscité la présentation du projet de rénovation de la gare du Nord en 2021, un autre chantier, plus modeste et moins tourné vers la consommation, devrait être lancé à l’automne prochain.
  • Grands travaux : un paysage urbain en chantiers

    Chapelle Charbon : 380 logements en bordure du parc

    Dominique Boutel, Sandra Mignot
    Les consultations sont lancées pour la construction de bâtiments d’habitation au nord de la ZAC de l’Evangile.
  • Grands travaux : un paysage urbain en chantiers

    Gare des mines-Fillettes

    Sandra Mignot
    Ce projet est disséminé autour de la rue Charles Hermite et réparti en plusieurs lots de part et d’autre du périphérique.
  • Grands travaux : un paysage urbain en chantiers

    Belliard : sous la verdure, les vagues

    Dominique Andreani
    Une nouvelle piscine devrait s’implanter dans l’ouest de l’arrondissement, même si sa construction peine à commencer.
  • Goutte d’or

    Ils font parler du 18e : Séverine et les écouteurs de rue !

    Sandra Mignot
    On en parle partout dans la presse : le dispositif d’écoute imaginé à la Goutte d’Or fait des petits en province.
  • Montmartre

    Bye bye Claire

    L’équipe du 18e du mois
    « J'aimais tellement ce que je faisais... »
  • Histoire

    De la Belle Époque aux Années Folles

    Dominique Delpirou
    Une prochaine fin de semaine peut être l’occasion de s’exercer à la flânerie en partant à la rencontre dans le 18e de témoignages intéressants d’un passé pas si lointain, ceux de l’Art nouveau et de l’Art déco. Mais encore faut-il savoir distinguer ces différents mouvements artistiques.
  • Les Gens

    Roger Dufreney, dans le 18e de père en fils

    Annick Amar
    Le père de Roger, déjà, était né au 13 rue des Amiraux. Avec son épouse ils en sont sûrement les plus anciens résidents. Et pourquoi ne continueraient ils pas d’y couler des jours heureux ?

n° 306

Juillet-août 2022